Face à l’info 1 Juillet 2020 HD (CNews)

Face à l’info du 1 Juillet 2020, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 1 Juillet 2020, format vidéo.

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l'info 01/07/2020 » on Spreaker.

Téléchargement rapide


Audio

Lien Mega

Lien 1Fichier

Vidéo

Lien Mega

Lien 1Fichier

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

53 Comments

  • Gervais
    Gervais
    juillet 1, 2020 at 1:21

    Eric Zemmour.a demasqué le journal Le Monde.
    Ce journal mondialiste, qui veut donner des leçons avec leur Decodex.

    Et ce torchon recoit des millions de subventions et dons, comme ceux de Bill Gates.

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    juillet 1, 2020 at 1:24

    Encore quelques voyages de Macron, à Aix-la-Chapelle (Aachen)…et il donne l’arme atomique aux allemands et met à disposition l’armée française aux ordres de l’U.E.
    Pour bientôt, defendre les technocrates!

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    juillet 1, 2020 at 1:38

    Reduire les depenses…

    L’Immigration 100 Milliards

    La Fraude sociale 40 Milliards

    CAF Aides ?

    Avantages, privilèges, train de vie de l’Etat ?

    ETC.

    Completez et prenez la suite Pepe

    Reply
    • Gervais
      Gervais
      juillet 1, 2020 at 1:41

      Et oui Monopsome pour l’U.E…11 milliards.
      On donne 11 milliards de plus que l’on reçoit.

      Reply
      • monopsome
        monopsome
        juillet 1, 2020 at 11:17

        11 milliards pour 60 millions de veaux gervais

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 7:40

        Les français te répondent que tu peux aller crever !

    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juillet 1, 2020 at 2:54

      « Allez vous faire soigner, bande de pédérastes, le PCF est sain ! ». Jacques Duclos à la Mutualité en 1971 devant le FHAR (front homosexuel d’action révolutionnaire).
      De Duclos à Ian Brossat. Les vieux stals. Même dans leurs pires cauchemards n’auraient jamais imaginé une telle fin d’histoire.

      Reply
  • Gervais
    Gervais
    juillet 1, 2020 at 1:54

    Ces dernières décénies et aujourd’hui, des..de la Barre, on en eu/a plein.
    Des gauchistes ethnomasochistes, fils de bobos.
    Il faut espèrer, qu’ils connaîtront le même sort…vu le chaos…

    Reply
  • Kami Eric
    Kami Eric
    juillet 1, 2020 at 2:04

    Le gourou de momopsome qui fait dans le clientélisme islamique.

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    juillet 1, 2020 at 2:05

    Le clientèlisme…de toute cette classe de corrompus, soumis de d’Hommes politiques.

    Il faudrait ecrire un livre sur ce sujet…
    ça aurait + de valeurs, qu’un prix Goncourt.

    Reply
    • Kami Eric
      Kami Eric
      juillet 1, 2020 at 2:11

      Le gourou de ton pote fait lui aussi là-dedans.

      Reply
      • Anonyme
        Anonyme
        juillet 1, 2020 at 7:13

        Le zoophile donneur de leçon, cte blague

  • Someone
    Someone
    juillet 1, 2020 at 2:12

    Zemmour parle de Maurice Thorez. Un résistant de la 25ème heure. LE Maurice Thorez bien planqué à Moscou pendant toute la seconde guerre mondiale :

    « Thorez arrive à Moscou le 8 novembre 1939. Il s’installe dans une proche banlieue de Moscou, parmi d’autres « clandestins », se laisse pousser la barbe et se fait appeler Ivanov. Officiellement, Thorez est resté en France jusqu’en 1943, date à laquelle il se serait rendu à Moscou pour la dissolution de l’Internationale. Cette version de l’histoire a été maintenue par le PCF jusqu’à la fin des années 1960. Il retrouve l’autre dirigeant français André Marty, bien en vue auprès des Soviétiques et des responsables du Komintern, toujours prêt à critiquer le parti français.

    « Le 20 janvier 1944, il est reçu par la délégation de la France libre à Moscou. Il raconte qu’il est resté « à son poste de combat », en France, jusqu’en mai 1943 et demande à rejoindre Alger. De Gaulle répond quelques semaines plus tard que la condamnation de Thorez pour désertion garde force de loi. »

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      juillet 1, 2020 at 3:55

      @ Someone.

      Le 23 août 1939 est signé le pacte germano-soviétique.
      Après les accords de Munich (septembre 1938) Staline n’a plus confiance au Royaume-Uni et à la France, il décide de renverser les alliances. Dans cette affaire, comme l’a montré Zemmour, Staline n’est plus un dirigeant communiste, il est l’héritier des tsars.

      Problème : les partis communistes (dont le PCF) ne sont pas indépendants. Ce sont des sections d’un parti international : le Komintern (Internationale Communiste) dont le siège est à Moscou.
      Donc, ces partis soutiennent le pacte. Si ce dernier est conforme aux intérêts du moment de l’URSS, ils sont à l’opposé des intérêts de la France.
      La guerre commence le 1er septembre (attaque d’Hitler contre la Pologne), avec entrée dans cette guerre de la France et du Royaume-Uni le 3 septembre. Comme le PCF continue à soutenir le pacte germano-soviétique, il est interdit le 26 septembre. Les députés qui restent PCF sont déchus (1). Les communistes sont exclus de la CGT (2).

      Le secrétaire général du PCF, Maurice Thorez, est mobilisé.
      Sur ordre du Komintern, il déserte début octobre 1939.
      Suite à un accord entre Staline et De Gaulle, Thorez est gracié en novembre 1944 en échange de la dissolution des milices patriotiques.
      D’ailleurs, dans un discours à Waziers (Nord) en juillet 1945, Maurice Thorez appelle les mineurs à produire et à ne pas faire grève.

      (1) 13 députés sur les 73 PCF quittent ce parti et forment un groupe.
      (2) Entre 1922 et 1936, les communistes étaient à la CGTU (et non à la CGT). Après la réunification syndicale, ils étaient minoritaires à la CGT (dirigée par Léon Jouhaux). En revanche, après la Libération, les communistes dirigent la CGT et les dissidents créent FO (CGT-FO).

      Reply
    • Pepe
      Pepe
      juillet 1, 2020 at 7:59

      @ Someone.

      Concernant André Marty (1886-1956).
      Marin militaire pendant la 1ere guerre mondiale et après, son navire est envoyé à Odessa pour combattre la révolution soviétique. Marty est un des principaux organisateurs d’une mutinerie favorable aux bolcheviks.
      Gracié en 1923, il adhère au jeune PCF (1).

      Dans les années 30, il devient un des dirigeants du PCF.
      En septembre-octobre 1936, le Komintern crée les Brigades Internationales pour aider les républicains espagnols contre les nationalistes (2).
      André Marty est inspecteur général de ces brigades. Il est installé à Albacete. Il gère de façon très brutale (3).
      Ensuite, il devient, à Moscou, un des dirigeants du Komintern jusqu’à sa dissolution en 1943.

      Après la Guerre, il devient l’un des principaux dirigeants du PCF (avec Maurice Thorez et Jacques Duclos) (4).

      En septembre 1952, Marty est victime, avec Charles Tillon, d’un véritable procès stalinien.
      Bien sûr, le PCF n’étant pas au pouvoir, ils ne subissent pas le sort de Rudolf Slansky et d’autres dirigeants communistes qui sont pendus en Tchécoslovaquie en novembre 1952 (5).

      Marty refuse de faire son autocritique et mourra isolé.
      Charles Tillon (1897-1993) fait son autocritique. Mais, je me souviens qu’en 1970, il se rebella contre le PCF (particulièrement contre Jacques Duclos) et fut exclu.

      (1) En décembre 2020, le PCF aura 100 ans (congrès de Tours).

      (2) Le 1er octobre 1936, Franco devient chef de l’Etat et du Gouvernement en zone nationaliste. A partir de ce moment, le terme « franquistes » devient synonyme de « nationalistes ».

      (3) Certains l’appellent « le boucher d’Albacete ». Concernant le nombre de personnes qu’il aurait fait exécuter (dont des brigadistes), les avis des témoins et des historiens divergent.

      (4) En 1950, Thorez a un AVC. Il part se faire soigner en URSS, il y restera jusqu’en 1953. Pendant son absence, Jacques Duclos assure l’intérim du secrétariat général du PCF.

      Concernant Duclos, Eric Zemmour a raison : c’était un fameux orateur. Il roulait les « r ». Je me souviens avoir été présent à un de ses meetings lors de la campagne des législatives de 1967.

      (5) Cf « l’Aveu » d’Artur London et le film tiré de ce livre, film de Costa-Gavras et Jorge Semprun, avec Yves Montand, Simone Signoret, …

      Reply
      • Attila
        Attila
        juillet 2, 2020 at 7:03

        « Un homme enterrait mes pieds dans le sable. C’était la plage de Melilla. Je me souviens de ces mains sur mes jambes. J’avais trois ans. Tandis que le soleil brillait, le coeur et le diamant éclataient en d’infinies gouttes d’eau.

        Lorsqu’on me demande quelle est la personne qui a eu le plus d’influence sur moi, je réponds que ce fut un être dont je parviens seulement à me rappeler les mains contre mes pieds : mon père.

        Pendant des années, j’ai parcouru l’Espagne à la recherche de ses lettres, de ses tableaux, de ses dessins. Chacune de ses oeuvres éveille en moi des univers de silence et des cris traversés de larmes. »
        Fernand Arrabal – extrait de « Lettre au Général Franco »

    • Gervais
      Gervais
      juillet 1, 2020 at 8:09

      Il faut connaître une autre histoire dramatique…touchant des russes prisonniers et des opposants au communisme, à Staline,
      L’ operation Keelhaul

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Keelhaul

      Reply
  • Pepe
    Pepe
    juillet 1, 2020 at 3:27

    Depuis 1920 (si je mets de côté la période entre 1939 et 1944) (1) il y a eu quelques années où le maire de Saint-Denis n’était pas PCF : entre 1934 et 1937.
    Explication : en 1931, le nouveau maire communiste se nomme Jacques Doriot. En 1934, il est exclu du PCF. En 1936, il crée le PPF (Parti Populaire Français) qui sera assez vite un parti nazi (et collaborateur pendant l’Occupation).
    En 1937, sa gestion municipale est invalidée (enquête du ministre SFIO Marx Dormoy).
    De nouvelles élections municipales ont lieu et Doriot est battu par le PCF Fernand Grenier (2).

    (1) De l’interdiction du PCF (septembre 1939 = soutien au pacte germano-soviétique, puis Occupation) à la Libération.
    (2) En avril 1944, Fernand Grenier est un des 2 représentants du PCF au CFLN (Comité Français de Libération Nationale, présidé par De Gaulle), l’autre PCF est François Billoux (de Marseille).

    Reply
  • babelle
    babelle
    juillet 1, 2020 at 3:35

    journal le monde ,donneur de leçon, médiapart et beaucoup de média collabo- macronniste à mettre dans le même sac et jeter a la rivière

    Reply
    • Kami Eric
      Kami Eric
      juillet 1, 2020 at 6:28

      La rivière sera polluée. Vaut mieux les balancer aux travaux forcés et ce jusqu’à la mort.

      Reply
      • babelle
        babelle
        juillet 1, 2020 at 7:08

        oui tu as raison Kami en cette période écolo il faut penser a protéger la biodiversité, de plus les travaux forcés jusqu’a la mort leur permettraient de méditer sur leurs actions .

      • Anonyme
        Anonyme
        juillet 1, 2020 at 7:12

        Tiens t’es revenu de ton champ, le zoophile japonais ?

      • Anonyme
        Anonyme
        juillet 1, 2020 at 7:16

        Pabelle je savais pas que tu étais une cochonne, mais de la à avoir des penchants zoophile partagés avec Kami…

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 1, 2020 at 7:39

        Ils ne se remettront jamais en question. Les travaux forcés les rendraient utiles.

  • Attila
    Attila
    juillet 1, 2020 at 7:06

    Rediffusion sur France 2 du reportage « Les champs de la colère ».
    J’ai mal au ventre, j’en ai les larmes aux yeux, et des pulsions meurtrières…
    https://www.dailymotion.com/video/x6gm6aq

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juillet 2, 2020 at 5:33

      Attila, je ressent comme vous, quand je vois ce genre de reportage, j’ai mal pour eux, pour nous. Il faut vraiment détester son pays, ceux qui l’ont façonné, sculpté à force de travail. Nous avons des agriculteurs mais c’est de paysans dont nous avons besoin pour nous régénérer.
      Maintenant que toutes nos élites ont fabriqué le cercueil de notre agriculture, ils ont les clous pour la mise en bière : UE, TAFTA, CETA, MERCOSUR et autres traités avec nos dépeceurs.

      Reply
      • Jacques-Aubin
        Jacques-Aubin
        juillet 2, 2020 at 5:35

        Je ressens, oups

      • Attila
        Attila
        juillet 2, 2020 at 6:26

        Jacques, j’essaie de résister à mon petit niveau avec mes petites pierres à l’édifice. Je décortique les étiquettes, les listes d’ingrédients et les estampilles de provenance avant de poser les produits dans mon chariot, et me limite au strict minimum pour une nourriture saine et variée. Aucune marque industrielle (jamais de Nestlé, Danone, Kellogs, chocolat, gâteaux ni boisson sucrée etc), aucun plat préparé, je cuisine tout moi-même, et fais mes tartes aux fruits et pâte à pizza egalement moi-même (le goût est incomparable, et adieu les sucres et sels artificiels cachés). Hier j’ai voulu prendre des haricots frais, ils venaient de Nouvelle-Zélande. Ils ont repris leur place dans létal.
        Rien que cela demande du temps et de la concentration. C’est aussi en cela, nous imposer nos aliments en silence, qui contribue à toute cette pression sur nos agriculteurs et sur nous, les vrais créateurs de richesse.

  • Pepe
    Pepe
    juillet 1, 2020 at 8:49

    Il est vrai que la population a changé dans ces anciennes (ou encore réelles) municipalités communistes de l’Ile-de-France.

    C’est sans doute ce que voulait éviter le PCF en 1980.
    La ville bourgeoise de St Maur refusa des Maliens et les envoya à Vitry-sur-Seine. Le maire communiste, Paul Mercieca refusa leur installation sur sa commune. Dans une lettre au recteur de la mosquée de Paris, Georges Marchais écrivait qu’il fallait arrêter l’immigration, avec beaucoup d’arguments.
    Un récent article de « Marianne » est consacré à G. Marchais qui aurait eu 100 ans le 7 juin. L’article écrit sur ce sujet : « Difficile, pourtant, de ne pas voir dans la crainte de la ghettoïsation des banlieues une alerte prémonitoire ».

    Marc Menant constate que les communistes de 2020 se compromettent souvent avec les islamistes alors qu’ils étaient « bouffeurs de curés ».
    Ce constat est juste concernant une grande partie de la gauche. Il est flagrant pour la France Insoumise (particulièrement pour Mélenchon).

    Notons toutefois que le PCF n’a pas été toujours « bouffeur de curés ».
    En 1936, dans un discours à la radio, Maurice Thorez « tend la main » aux travailleurs chrétiens.

    Sous Georges Marchais, on parlait de « dialogue avec les chrétiens ».
    Lors des municipales de 1977 (j’avais des responsabilités dans la section PCF de ma ville), dans les municipalités conquises sur la droite, le PCF maintenait les crédits aux écoles privées.catholiques.

    De 1979 à 1989, un député européen apparenté PCF s’appelait Emmanuel Maffre-Baugé, élu sur les listes dirigées par Marchais en 1979 et 1984.
    C’était un viticulteur de l’Hérault, il était catholique pratiquant. Son père et son grand-père étaient monarchistes. Mais, il était d’accord avec le PCF contre l’évolution supra-nationale de la « construction européenne ».

    Ajoutons qu’au début du XXIe siècle, le député communiste de la Somme (« lynché » par son ancien parti, le PCF, en 2011) Maxime Gremetz ne cachait pas qu’il essayait de s’entendre avec l’évêque du diocèse pour combattre les licenciements.

    Reply
  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    juillet 2, 2020 at 2:58

    @pepe,
    N’oubliez pas Jean-Baptiste Doumeng homme d’affaires du PCF surnommé le « milliardaire rouge » à l’époque. Repéré par le curé de son village. Entré au PCF à seize ans mais qui n’a jamais montré d’anti-cléricalisme, bien au contraire, grand donateurs des « bonnes œuvres  » de son village. Dans un autre degré aussi, André Lajoinie. Ces hommes venaient de la terre, pas des ateliers urbains. Peut-être une explication ?

    Reply
    • Attila
      Attila
      juillet 2, 2020 at 6:37

      Je pose peut-être une question idiote pour les connaisseurs. Ne peut-on pas être chrétien ou croyant en Dieu, et être communiste ou du moins partager les mêmes valeurs? En ce qui me concerne je retrouve chez les vrais croyants honnêtes et bienveillants les mêmes valeurs humaines et de bonté que chez les vrais communistes convaincus. Du moins d’après les personnes de ces diverses obédiences côtoyées dans ma vie, dans plusieurs pays. Je peux m’entendre excellemment avec des catholiques pratiquants tout comme avec des communistes de longue date mais qui n’ont aucune ambition politique personnelle.

      Reply
      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 7:46

        Les communistes sont des croyants au même titre que les sectaires (ceux que vous appelez « religieux »).

  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    juillet 2, 2020 at 7:10

    Il y aura toujours les croyants, quels qu’ils soient, juifs, chrétiens, musulmans, qui veulent servir Dieu en l’adorant chacun à sa façon dans la sphère privée. Ces gens bénéficient de tout mon respect. Et il y a ceux qui se servent de Dieu pour avancer leurs pions, diviser la communauté nationale et abattre la Nation. Comme » l’église maçonnique » a abattu l’église catholique en France en son temps.

    Reply
    • Kami Eric
      Kami Eric
      juillet 2, 2020 at 7:46

      Comme l’église catholique a abattue ce qu’il y avait avant elle ?

      Reply
      • Gervais
        Gervais
        juillet 2, 2020 at 9:57

        Parfois…ça se joue à quelques details…
        Si Brennus aurait massacrer tous les romains et detruit Rome.
        Au lieu, de prendre l’or.

        Tout serait peut-être diffèrent…

        Pas d’Empire romain
        Pas les 2 JC
        Pas de Titus

        On sacrifierait encore peut-être des animaux, des hommes,…

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 10:31

        Le sacrifice je trouve cela idiot et ai toujours été contre la prêtrise (dans toutes les sociétés et à toutes les époques) mais en ce temps-là les gens se battaient pour protéger leurs intérêts contrairement à maintenant et leurs croyances étaient liées à leurs environnements.

      • Anonyme
        Anonyme
        juillet 2, 2020 at 1:17

        Tiens revoilà le zoophile anticlérical pro lgbt

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 1:38

        Anticlérical oui.

        Va brouter ton herbe Attila le zéro.

  • babelle
    babelle
    juillet 2, 2020 at 7:12

    anonyme

    nous discutons écologie et biodiversité, toi tu lis SEXE. ton obsession pour Kami et moi va ce transformée en addiction, tes propos montre ton comportement sexuel compulsif, frustré, déviant et mal sain (zoophilie) , ton cas relève de la psychiatrie consulte il y a urgence
    P S : si tu envisage une reconversion, surtout pas dans l’élevage de chèvres ou de poules cela ne t’ aiderais pas si tu suis une psychothérapie

    Reply
    • Babelle
      Babelle
      juillet 2, 2020 at 7:34

      Poubelle c’est ton gourou qui répond à des échanges qui ne lui sont pas adressé en insultant et en invitant son interlocuteur à des pratiques zoophiles. Là bien sûr tu ne la ramènes jamais, tu approuves et bois ses paroles comme une vieille groupie déglinguée que tu es. Vieille bique.

      Reply
      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 7:48

        « qui répond à des échanges qui ne lui sont pas adressé »
        Ici c’est un blog, pas une conversation privée.

    • Babelle
      Babelle
      juillet 2, 2020 at 7:37

      PS : tes écrits sont vraiment d’un niveau d’école primaire, alors évites de donner des leçons à qui que ce soit, l’inculte.

      Reply
      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 7:50

        Je te réponds de retourner baiser ta chèvre puisque c’est ce que tu fais à longueur de journée vu le niveau de débilité de tes écrits.

  • Anonyme
    Anonyme
    juillet 2, 2020 at 7:30

    Eric de Riedmatten est vraiment un abruti. Tout le monde paye des taxes via la TVA!

    Reply
    • babelle
      babelle
      juillet 2, 2020 at 7:33

      parce toi tu n’est pas un abruti ?

      Reply
      • Babelle
        Babelle
        juillet 2, 2020 at 7:35

        Et toi tu pues de la chatte après que Kami le zoophile soit passé par ses chèvres

      • Babelle
        Babelle
        juillet 2, 2020 at 7:40

        J’adore sucer Kami et je vous empapaoute tous car je suis pas moche et je suis plu belle que toi qui n’a pas l’occasion de sucer des bites car t’es trop moche et Kami est le plus intelligent d’abord.

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juillet 2, 2020 at 7:51

        Les soraliens sont des moins que rien. Faut les laisser crever.

  • Pepe
    Pepe
    juillet 2, 2020 at 9:28

    Eric Zemmour disait, avec raison, que la sympathie politique doit être liée aux idées que défend une personne et non à son sexe (comme le voudraient les néo-féministes et certaines anciennes comme Simone de Beauvoir).

    On peut ajouter sympathie aux idées et non aux origines ethniques comme voudraient les racialistes, aux idées et non à l’orientation sexuelle comme voudraient les lobbies LGBT.

    Je suis plus d’accord avec des femmes comme Natacha Polony ou Barbara Lefebvre (1) qu’avec des hommes mondialistes.
    J’apprécie plus les positions hostiles à l’islamisme de personnes d’origine maghrébine comme Zohra Bitan, Zineb El Rhazoui ou Fathia Boudjalat que celles de bon nombre « d’européens de souche » qui fayotent avec ces islamistes.

    Le N°1 du PCF parisien, Ian Brossat est homosexuel. Cela ne me dérangerait nullement si j’appréciais les positions qu’il défend.
    Le problème, c’est que Brossat est membre du lobby LGBT. Il est même responsable d’un collectif LGBT au PCF. Décidément, ce qui reste de ce parti en 2020 est d’une nullité totale.

    D’ailleurs, Brossat insiste puisqu’en 2017, il soutenait, dès le 1er tour, la candidate EELV Caroline de Haas dans une circonscription parisienne.
    On sait que la néo-féministe C de H voulait mettre au Panthéon : Violette Morris « résistante » (je cite). Alors que cette dernière avait été collabo et avait travaillé pour la Gestapo.
    J’ai parfois écrit que Caroline de Haas est inculte. Mais d’autres défendent aussi le côté « résistante » de Violette Morris. Pourquoi ? Parce qu’elle était lesbienne.

    Donc, pour le lobby LGBT, du moment que vous étiez homo, vous étiez obligatoirement résistant. Quelle manipulation historique ! (2)

    (1) Qui sont, d’ailleurs, hostiles à la parité lors des élections.

    (2) Notons que le collabo Abel Bonnard fut condamné à mort par contumace à la Libération (mort en Espagne en 1968). Comme il était homosexuel, certains le surnommaient « Gestapette ».

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    juillet 2, 2020 at 10:22

    On arrive enfin à la verité dans l’affaire Adama.
    Grâce à un temoin.

    Assa va demander à ses maîtres Rothschilds de règler l’affaire?

    Reply
  • Christian
    Christian
    juillet 2, 2020 at 5:43

    Eh sans blague, vous avez quel âge, les gars ? On se croirait dans une cour de récré. Les trois quarts de vos interventions sont inutiles. Allez faire du jardinage, du bricolage, de la cuisine ou du sport ; plutôt que de vous défouler à écrire des inepties. Si c’est ça la dissidence, vous n’avez rien à envier aux Macroniens ou aux Socialos.

    Reply
    • Kami Eric
      Kami Eric
      juillet 2, 2020 at 7:15

      Ceux qui se qualifient de « dissidents » ne savent pas ce qu’est la vraie dissidence.

      Reply
  • disons
    disons
    juillet 6, 2020 at 2:49

    Un doc récent et intéressant sur les travailleurs pauvres en Allemagne, merci de faire suivre à Zem si vous avez ses coordonnées, ça devrait l’intéresser. https://www.youtube.com/watch?v=r3RdzemA4a4

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *