Face à l’info 11 Mai 2020 HD (CNews)

Face à l’info du 11 Mai 2020, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Thèmes abordés


Thèmes
  • Robert Schuman : Une certaine idée de l’Europe
  • 8 mai 1945 : Bataille de mémoire entre USA et Russie
  • Agriculture : Les prix montent, les bras manquent
  • Le Royaume-Uni tourmenté par l’épidémie de Covid
  • Eugène-François Vidocq, Mille vies en une

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 11 Mai 2020, format vidéo.

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l'info 11/05/2020 » on Spreaker.

Téléchargement rapide


Audio

Lien Mega

Lien 1Fichier

Vidéo

Lien Mega

Lien 1Fichier

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

35 Comments

  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    mai 11, 2020 at 2:14

    Désolé de vous contredire Eric, pour moi la meilleure interprétation télé. De Vidocq c’est Bernard Noël en 1967…Hélas une seule saison de 13 épisodes, l’acteur décède et permet alors à Claude Brasseur de devenir le Vidocq le plus connu dans la durée.

    Sinon tout d’accord avec vos magnifiques analyses…un vrai régal, continuez…ils aboient, c’est bon signe, c’est que vous êtes dans la bonne direction.

    Reply
    • Dimitri Lovsky
      Dimitri Lovsky
      mai 11, 2020 at 3:18

      Tu ne le contredis pas, juste l’expression d’une autre opinion, les gouts et les couleurs. Moi j’aime bien les trois, je prefere 1 Brasseur 2 Depardieu 3 Noël. Et il a cite l’interraction ambigue avec Daniele Lebrun, j’approuve.

      Reply
      • Jacques-Aubin
        Jacques-Aubin
        mai 11, 2020 at 3:26

        Vous avez raison. Jugement sûrement altéré par le fait que j’admirai beaucoup Bernard Noël.

  • JAGMART
    mai 11, 2020 at 2:52

    M. Zemmour, tout d’abord désolé pour l’agression dont vous avez été victime. Dans Face à l’info, qui est une excellente émission (bravo à C.Kelly) vous maitrisez nombres d’analyses et il reste toujours agréable de vous entendre. Cependant, quelques désinformations viennent ternir votre personnalité, comme ce 11 mai ou vous réitérez votre mépris pour certains pays comme les USA, l’Espagne et d’autres…de même, votre vénération pour de Gaulle toujours répétée (vous êtes PNoirs pourtant) ne semble pas conforme…
    Allez.. continuez, nous sommes nombreux à avoir souffert de votre absence pendant des mois.
    Très cordialement à vous

    Reply
    • Antoine
      Antoine
      mai 11, 2020 at 3:29

      Tu comprends pas tout toi hein ?
      Déjà, tu crois que c’est Zemmour qui tient le blog.. Puis tu confonds les etats-unis et l’espagne..Puis l’Algérie est un département français. Ceux qui aiment l’Algérie aime la France et donc De Gaulle.

      Libéral progressiste va.

      Reply
    • Antoine
      Antoine
      mai 11, 2020 at 3:43

      Conférence d’Asselineau sur la construction européenne. D’où s’inspire Zemmour depuis son épiphanie, sans le dire évidemment..

      Reply
      • monopsome
        monopsome
        mai 11, 2020 at 4:19

        Zemmour picore beaucoup
        l’avantage
        il passe dans les médias
        ses sources nullement

      • Kami Eric
        Kami Eric
        mai 12, 2020 at 3:14

        Tout le monde picore sombre abruti.

    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      mai 11, 2020 at 3:53

      Le terme pieds-noirs ne s’applique pas aux juifs d’Algérie mpas plus à ceux du Maroc ou de Tunisie, de plus Eric Zemmour est né en Métropole, donc non natif d’Algérie.
      Les pieds-noirs sont les descendants des premiers habitants d’origine française depuis la conquête jusqu’à l’indépendance.
      Le terme a été prolongé aux différentes communauté européennes d’Algérie, du Maroc et de Tunisie.

      En arabe Pied-Noir signifiait la couleur des pieds des chèvres, le cuir noir des chaussures des civils et des bottes des soldats français étant inusité en Afrique du nord.

      Si le général De Gaulle voulait tant se débarrasser du « boulet algérien » c’est bien parcequ’il redoutait ce qui se passe actuellement (Colombey les deux mosquées) . Eric Zemmour n’est que la caisse de résonance de cette prophétie.

      Reply
      • monopsome
        monopsome
        mai 12, 2020 at 5:20

        le Jap à la niche..

        SINON ON TE RECOUPE INTERNET

      • Kami Eric
        Kami Eric
        mai 12, 2020 at 6:22

        Selon toi je fais parti d’une loge maçonnique, en plus d’habiter Israël, mais on m’aurait coupé internet…

        Si t’arrêtais deux secondes tes débilités et tes incohérences…

    • monopsome
      monopsome
      mai 11, 2020 at 4:17

      zemmour n’est nullement pied noir mais juif d’algérie devenu francais sous le decret Cremieux..

      Reply
      • Kami Eric
        Kami Eric
        mai 12, 2020 at 3:16

        Il est français aussi parce qu’il a voulu être français.

  • Jacques Paraskevas
    Jacques Paraskevas
    mai 11, 2020 at 3:08

    Bien dit Morel, vous êtes un triste !

    Reply
  • Antoine
    Antoine
    mai 11, 2020 at 3:33

    Il était temps que Zemmour finisse par comprendre que le problème ne vient pas de l’immigration mais bien de l’Union Européenne, qui en fait un problème. Ce me fait du bien de savoir que tous les racistes de merde sont entrain de prendre une claque dans leur gueule et leur font penser que tout ce qu’ils croyaient dur comme faire, jusqu’au sang, n’était en fait qu’un ramassis de connerie colporté par les européistes mondialisés.

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      mai 12, 2020 at 4:03

      il serait temps, Antoine, d’apprendre le français:  » dur comme faire » ?! Dur comme fer….

      Reply
      • Jacques-Aubin
        Jacques-Aubin
        mai 12, 2020 at 7:34

        https://youtu.be/YcuE54E9coI

      • Antoine
        Antoine
        mai 12, 2020 at 8:44

        Punaise oui désolé j’étais fatigué..
        Par contre y’a des façons de fer ^^ Me dire d’apprendre le français alors que c’est pas trop dégueu en terme d’orthographe à trois heures du mat après 10 heure de sommeil en deux jours..

        Y’en a qui s’absinthe… euh qui s’abstienne.

      • Antoine
        Antoine
        mai 12, 2020 at 8:47

        Pierre Crêpes euh Repp pour la crecette des prêtres euh crêpes..
        Recette, des crêpes.

        https://www.youtube.com/watch?v=G29smmtOfIg

    • Kami Eric
      Kami Eric
      mai 12, 2020 at 3:18

      Le problème vient aussi de l’immigration qui refuse l’assimilation, et ce même si tout est fait aussi pour ne pas l’encourager à l’appliquer.

      Reply
  • garrido
    garrido
    mai 11, 2020 at 3:50

    Bonsoir, excellente intervention sur le Bilan 39/45 entre les USA et l’ URSS . Je rappellerais juste 2 chiffres : entre le 7/12/41 et le 02/09/45, les américains ont perdu 250000 hommes et les russes du 22/06/41 au 09/05/45 (je ne compte pas la rapide campagne en mandchourie d’août/septembre 45) 27 millions. MILLIONS !!!En gros, 103 russes pour UN américain !

    Reply
  • monopsome
    monopsome
    mai 11, 2020 at 4:23

    en occultant bien entendu tous les viols de masse commis sur notre territoire par ces yankees de merde

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      mai 11, 2020 at 5:12

      Toutes les femmes ont payé de leurs corps les atrocités de la guerre, les femmes russes et polonaises sur le frontde l’Est, les allemandes devant l’avancée soviétique, les italiennes en Ciociarra devant les supplétifs de l’armée française, les françaises devant les « libérateurs » ( les noces barbares. Yann Queffelec). Aucune armée sans reproches.

      Reply
  • monopsome
    monopsome
    mai 11, 2020 at 5:28

    vous oubliez un détail
    les americains ne venaient pas en conquerants
    mais en liberateurs

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      mai 12, 2020 at 1:42

      Oui Monopsome,
      C’est pourquoi j’ai mis des guillemets sur libérateurs.

      Reply
    • Kami Eric
      Kami Eric
      mai 12, 2020 at 4:32

      Un libérateur c’est un conquérant car aucune nation ne va envoyer ses soldats à la mort pour rien du tout.

      Reply
  • Gervais
    Gervais
    mai 11, 2020 at 6:34

    Excellent Eric Zemmour. Magnifiques exposés, avec très peu de temps, à disposition.
    Avec Michel Aufray, juste avant dans Punchline.
    On en redemmande.

    Sur Schumann, tout a dit ou PRESQUE, ces dernières ann?es. (en se remémorant Marie France Garaud chez Taddeï).

    SI Hitler n’allait pas attaquer l’union soviétique de Staline.
    Staline allait de toute façon attaquer à l’ouest, c’était une question de temps, de matériels et…d’hommes pour remplacer, ceux qui ont été purgé…
    L’ogre Staline avait déjà les plans d’invasions.
    Après, la Finlande, les pays Baltes, une partie de la Roumanie,…toute la Pologne…au tour des autres pays slaves, de l’Afghanistan,…

    Finalement, Staline va recevoir, comme sur un plateau de la part de Churchill/Roosevelt-Truman…tous ces pays ou presque.

    Bien sûr, quand des puissances financières et industrielles « mondialistes » aident et financent Hitler et Staline.
    Pour profiter de la guerre, voir récupérer des richesses, comme les puits de pétrole de Bakou (voir à qui appartenaient ces puits, avant le déluge Bolchévik).
    Le communisme et sa progression faisait peur…outre-Atlantique, mais avec la propagande médiatique, l’opinion changea de point de vue!!!

    Reply
  • Anonyme
    Anonyme
    mai 12, 2020 at 4:41

    Pour l’UE,Zemmour aurait pût mentionner le livre de Philippe de Villiers « J’ai tiré sur le fil du mensonge..et tout est venu »

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      mai 13, 2020 at 7:49

      Le livre de Philippe de Villiers intitulé « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu » (mars 2019) montre bien que les initiateurs de cette « construction européenne » étaient au service des Etats-Unis.
      Marie-France Garaud rappelait que De Gaulle considérait Jean Monnet comme un agent des USA. Dans son livre, Philippe de Villiers fait état de documents qui vont dans ce sens.
      Robert Schuman était aussi très proche des positions des Etats-Unis.

      Quant à Walter Hallstein qui fut président de la commission de Bruxelles de 1958 à 1967, c’était un officier allemand pendant la 2e guerre mondiale.
      Cela, c’était connu, mais on évitait d’aller au-delà. Or on sait depuis qu’il était aussi membre du parti nazi et qu’il avait travaillé comme juriste à la nazification du droit allemand.
      Fait prisonnier à Cherbourg en juin 1944 par les Américains, il fut détenu pendant 1 an aux Etats-Unis et ensuite enrôlé dans un programme secret de rééducation.

      Reply
  • Jean-Philippe Krecek
    Jean-Philippe Krecek
    mai 13, 2020 at 4:09

    Bonsoir,
    Il est tout à fait exact que les media occidentaux, sous l’influence des media anglo-saxons, se focalisent presque exclusivement sur le rôle des Britanniques et des Américains lors des 2 guerres mondiales, rôles qu’ils amplifient et embellissent. Concernant la première guerre mondiale, à les écouter la France a joué un rôle secondaire, on lui reconnait la bravoure de ses « poilus » à Verdun et ça s’arrête là. Alors que la France a été LA principale puissance alliée sur l’ensemble du conflit sans laquelle évidemment les Allemands auraient été victorieux. Et pas seulement par le courage de ses soldats ou l’ampleur des sacrifices consentis, mais aussi par la puissance de son industrie qui a fini par dépasser l’industrie allemande, alors que la France ne comptait que 39 millions d’habitants dont plusieurs millions au front et alors que son quart Nord-Est, le plus industriel, était occupé par les Allemands ; cette prouesse collective lui a permis non seulement d’équiper les poilus en matériel moderne et performant, faisant de l’armée française de 1918 la première du monde, mais aussi les armées serbe, américaine, belge, roumaine, et italienne en partie…
    Il est aussi vrai que sur le plan strictement militaire, la contribution américaine fut dérisoire. Les media d’outre atlantique font grand cas des batailles de Cantigny, Bois Belleau, Saint Mihiel, qui pourtant ne sont en rien comparables avec La Marne, l’Yser, la Champagne, l’Artois, la Somme, Verdun, le Chemin des Dames, les Monts de Champagne…. Seule l’offensive Meuse-Argonne déclenchée fin septembre 1918 aura une certaine ampleur; les Américains y éprouveront d’ailleurs les pires difficultés, leurs cadres n’étant pas encore aptes à manier les grandes unités.
    Pour autant, peut-on dire que l’apport américain dans cette guerre fut négligeable? Non, je pense au contraire qu’il fut décisif, d’abord par l’impact moral qu’il apporta dans le camp allié: il devenait clair pour tous que si les alliés pouvaient tenir jusqu’à l’été 1918 et encaisser les offensives allemandes, alors la balance pencherait ensuite inéluctablement en faveur des alliés, les Allemands n’ayant plus de réserves à aligner tandis que 200 000 américains débarquaient en France chaque mois à partir de la mi 1918. Et d’autre part, leur entrée en guerre entraina la mise à disposition de la logistique alliée de l’ensemble des flottes commerciales de toute l’Amérique (pas seulement les USA), ce qui constitua une énorme bouffée d’oxygène au moment ou les Britanniques souffraient le plus de la guerre sous-marine à outrance. En imaginant un scénario alternatif ou les USA n’interviennent pas, on voit bien les énormes difficultés que le camp franco-italo-britannique aurait eu à surmonter. Je n’en conclue pas qu’il aurait perdu la guerre, les Allemands n’étant pas plus brillants en 1918, mais l’issue aurait pour le moins été incertaine.
    Concernant la 2è guerre mondiale, la sous-estimation du rôle de l’URSS par les media occidentaux est manifeste (on peut d’ailleurs tracer un certain parallèle militaire entre le rôle de la France en 14-18 et celui de l’URSS en 41-45, Stalingrad étant Verdun). 85% de toutes les pertes de l’armée de terre allemande ont été causées sur le front de l’Est. Jamais les Alliés n’auraient pu gagner cette guerre, ni même débarquer où que ce soit en Europe continentale, sans l’apport crucial de l’URSS. Faut-il en déduire là-encore que la contribution des Américains à la victoire fut négligeable? Et bien non, elle fut décisive, car s’il est clair que les Alliés n’auraient pas pu l’emporter sans l’URSS, l’URSS seule ne l’aurait pas emporté non plus. Les alliés ont livré à l’URSS une quantité phénoménale d’équipements, et dans des secteurs clé ou l’armée rouge était défaillante: moyens de communication modernes, véhicules (jeeps, camions, half-tracks), radars… ce qui a permis à l’industrie soviétique de se concentrer sur ce qu’elle savait faire de mieux et de sortir chars, avions, canons et munitions dans des quantités impressionnantes. Les alliés ont aussi fourni avions, chars et équipements divers qui, même s’ils étaient moins bons que les fabrications soviétiques, ont permis de faire la soudure à certaines périodes et dans certains points du front (notamment dans le Caucase et le Nord). D’autre part, l’action de l’aviation stratégique anglo-américaine au-dessus du Reich et les combats sur le théâtre méditerranéen ont accaparé les 2/3 de l’aviation de chasse allemande, ce qui a permis aux Soviétiques d’acquérir la supériorité aérienne sur leur front dès 1943, élément capital pour la victoire dans un conflit moderne. Là encore, si l’on imagine l’URSS sans l’apport des alliés, on voit à quel point sa situation aurait été encore bien plus problématique, sachant qu’elle était déjà à l’extrême limite de ses possibilités, compte-tenu de ses pertes abyssales.
    En conclusion, lors des 2 guerres mondiales, l’apport des Américains fut très important, mais sûrement pas plus décisif que celui d’autres puissances comme la France en 14-18 ou l’URSS en 41-45. Ce parti pris constant des media anglo-saxons à ignorer les autres est insultant et malhonnête, et l’on comprend la colère des Russes. Pour autant il ne faut pas de notre côté faire preuve des mêmes défauts. Notre grandeur serait, déjà, de cesser de nous aligner comme des moutons sur les media anglo-saxons, et de tenir un discours d’objectivité et de vérité historique, qui est je crois, celui que je présente ici.
    Pas d’accord sur l’idée que les Américains auraient débarqué en France pour faire barrage aux Soviétiques. Si certains ont pu avoir cette vision, ce n’était pas celle de Roosevelt, et il lui a d’ailleurs été beaucoup reproché de s’être fait avoir par Staline et de ne pas avoir vu au-delà de la guerre, comme Churchill l’a fait. Si Roosevelt avait voulu bloquer les Soviétiques, c’est dans les Balkans qu’il aurait débarqué, comme Churchill le proposait. Roosevelt, qui était tout sauf l’ami de la France, n’est pas non plus venu pour nous libérer. Il a fait débarquer les GIs en France pour mettre un terme le plus rapidement possible à la menace que représentait pour l’Amérique Hitler et l’Allemagne nazie, tout simplement.
    Quant au cynisme de Staline en 1939, il est incontestable et écoeurant. Certes, chaque nation tentait alors de détourner la menace nazie sur l’autre, mais on ne peut pas comparer la diplomatie maladroite des franco-britanniques qui au final respectent leur engagement vis à vis de la Pologne (à la grande surprise d’Hitler d’ailleurs, un autre cynique), alors qu’ils n’étaient pas prêts pour la guerre, et les actes complètement amoraux d’un dictateur brutal qui profite de chaque opportunité pour envahir ses voisins (Pays Baltes, Biélorussie, Ukraine occidentale, Pologne orientale, Bessarabie, morceau de Finlande) et y envoyer ses tortionnaires du NKVD pour y faire place nette.
    Les nations sont certes « des monstres d’égoïsme » et il y a de la légitimité à celà, mais il y a des nuances et un criminel reste un criminel. Ce qu’un De Gaulle par exemple ne fut pas, tout en défendant avec talent les intérêts de notre chère patrie.

    Reply
    • monopsome
      monopsome
      mai 15, 2020 at 3:25

      un americain regarde la guerre 3 ans
      ensuite il vient finir le boulot et ramasse les morceaux
      rien d’autre à ahouter
      dailleurs ce sont de piètres combattants sans la bombe H ils ne seraient jamias venus à bout du Japon, merci les ingénieurs allemands..
      et que dire du vietnam une boucherie..
      ce peuple inculte n’a jamais su se battre

      Reply
  • Pepe
    Pepe
    mai 13, 2020 at 8:27

    Concernant le pacte germano-soviétique (23 août 1939).

    – L’URSS se sentant isolée après les accords de Munich (septembre 1938) renversa les alliances. C’était de la géopolitique : Staline, sur ce plan, n’était plus un dirigeant communiste, mais l’héritier des tsars.

    – Les PC étant membres du Komintern (Internationale Communiste) devaient appliquer les directives soviétiques : cas du PCF. Or, si ce pacte était conforme, à ce moment-là, aux intérêts de l’URSS, il ne l’était pas du tout aux intérêts de la France.
    C’est ainsi qu’après l’entrée en guerre de la France (3 septembre 1939), le PCF qui soutenait ce pacte fut interdit le 26 septembre (1).

    – Staline livra à Hitler des communistes allemands réfugiés en URSS. Ainsi, au procès Kravtchenko, en 1949, Margarete Buber-Neumann vint témoigner. Son époux Heinz Neumann était un des dirigeants du KPD (communistes allemands). Il était réfugié en URSS depuis la prise du pouvoir par Hitler. Lors des purges staliniennes, il fut liquidé et son épouse déportée. Après le pacte germano-soviétique, elle fut livrée à Hitler.

    Ceci étant, après « l’opération Barbarossa (attaque de l’URSS par Hitler, le 22 juin 1941), c’est bien l’URSS (ou, si on préfère, « la Russie éternelle ») qui porta, et de loin, le poids le plus énorme de la Guerre.

    (1) Notons que certains membres du PCF, en désaccord avec ce pacte, quittèrent ce parti. C’était le cas de l’écrivain Paul Nizan, grand-père d’Emmanuel Todd. Nizan fut tué au combat en mai 1940, lors de la battaile de Dunkerque.

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      mai 14, 2020 at 7:28

      Aïe : bataille de Dunkerque (et non battaile).

      Reply
  • Pepe
    Pepe
    mai 13, 2020 at 8:37

    Le débarquement du 6 juin 1944 fut une opération anglo-saxonne.
    De Gaulle n’en fut pas informé (1).
    Les Etats-Unis avaient d’ailleurs prévu d’établir un gouvernement militaire en France (l’AMGOT).
    Finalement, en raison de l’opposition de De Gaulle et de la Résistance intérieure, ce ne fut pas possible.
    C’est pourquoi pendant la période où il était président de la République, De Gaulle refusa toujours de commémorer le débarquement les 6 juin.

    (1) Roosevelt était très hostile à De Gaulle.

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    mai 13, 2020 at 8:46

    Le 8 mai devint jour férié en 1953.
    Mais, quand De Gaulle revint au pouvoir, pensant se réconcilier avec la RFA (Allemagne de l’Ouest), il supprima le caractère férié de ce jour (1959).
    En 1975, Giscard d’Estaing supprima aussi les commémorations malgré les protestations d’associations d’anciens combattants et résistants.

    Pour faire plaisir à ces associations, Mitterrand rétablit, après son élection (1981), le 8 mai comme jour férié.

    A l’époque, j’étais instituteur.
    Je me souviens qu’au mois de mai (avec le 1er mai, le 8 mai, l’Ascension), les programmes scolaires étaient souvent perturbés.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *