Face à l’info 15 Juin 2020 HD (CNews)

Face à l’info du 15 Juin 2020, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 15 Juin 2020, format vidéo.

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l'info 15/06/2020 » on Spreaker.

Téléchargement rapide


Audio

Lien Mega

Lien 1Fichier

Vidéo

Lien Mega

Lien 1Fichier

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

30 Comments

  • NAPOLI
    NAPOLI
    juin 15, 2020 at 1:35

    Je m’insurge de toutes mes forces devant ces statistiques qui veulent nous faire croire que les français travaillent moins qu’avant. Médecin du travail jusqu’à ma retraite en avril dernier, je peux vous dire que les journées moyennes des cadres dépassaient largement les 50 heures par semaine. Je ne vous parle pas des horaires de la restauration, et de tous les autres métiers de services où sur la fiche de paie ne figurent que les heures de travail qui sont vues… Je ne parlerai pas du nombre de « burn out » qui a rendu quasiment fou un grand nombre de salariés dans la dernière entreprise où je travaillais.
    C’EST VRAIMENT DE LA MAUVAISE PROPAGANDE POUR MODIFIER LES LOIS DU TRAVAIL
    PS j’espère vraiment que quelqu’un de la rédaction lise ce message et se penche sérieusement sur la question.
    Cela dit merci à tous de nous donner des émissions de qualité, si rares aujourd’hui.

    Reply
    • monopsome
      monopsome
      juin 15, 2020 at 8:16

      medecin du travail
      pas vraiment un sacerdose
      juste du fonctionnaria
      payé avec nos impots
      laissez moi rire

      Reply
  • Gervais
    Gervais
    juin 15, 2020 at 2:03

    Les 10 dernières minutes sont poignantes…fondamentales!
    Il faudrait developper +, diffuser et partager!

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juin 16, 2020 at 6:32

      C’est de l’ anthologie zemmourienne, un énorme plaidoyer pour les vrais patriotes. Je sais dans quel camp vous êtes Eric.

      Reply
  • Gervais
    Gervais
    juin 15, 2020 at 2:07

    Harold était à la manifestation Traoré.
    En tant qu’observateur…ben voyons!
    Ah, il avait peur…de la banderole de generation identitaire, mais pas des propos de haine, contre les blancs, voir des menaces physiques et de putsch!

    Reply
    • Gervais
      Gervais
      juin 15, 2020 at 2:15

      L’ ethnomasochisme et le syndrôme de Stockholm arrive à un tel niveau!

      Et l’autre mac, Melenchon met un genou à terre, qu’il met aussi l’autre, à terre! Comme ça, il est à plat ventre et passe direct à la guillotine maçonnique, comme traître à la Nation, comme tous les Hommes politiques!

      Reply
  • babelle
    babelle
    juin 15, 2020 at 3:17

    manifestations anti racisme( soutenues par mélenchon) ou certains manifestants scandent le slogans  » saleté de juifs  » cherché l’erreur ou sont les victimes, ou sont les racistes qui de plus veulent être victimisé

    Reply
    • monopsome
      monopsome
      juin 15, 2020 at 8:11

      babelle la soeur du jap

      Reply
      • babelle
        babelle
        juin 16, 2020 at 4:24

        exact qui te la dit ?

      • Kami Eric
        Kami Eric
        juin 16, 2020 at 9:35

        HA HA HA

    • Gervais
      Gervais
      juin 16, 2020 at 2:05

      Melenchon soutenu ce matin, par christophe Barbier, l’agent mondialiste de Bfm et comme Caroline Roux la mieleuse et tous les autres journalistes de ces medias.

      La ripoublique favorise l’immigration et elle est entrain de sombrer, grâce à elle!

      La France devient la poubelle du tiers monde, contrôler par des puissances etrangères et des reseaux multiples criminels.

      Ce chaos est voulu…

      Reply
  • Ortog
    Ortog
    juin 15, 2020 at 4:28

    Il fait pitié cet économiste…
    Le cout du travail, ce n’est pas le smicard, mais l’arborescence. Lorsqu’il n’y a plus que 5 rameurs dans un bateau avec vingt barreurs, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il avance vite…
    La pire bêtise qu’il dit c’est « si les carnets de commandes se remplissent, il faut accepter de travailler plus »… Déjà il y a les heures supplémentaires, mais pire, depuis les lois Aubry en 2000, il y a de la modulation horaire très avantageuses pour l’employeur (bien plus que la modulation de type trois qui précédaient les 35 heures) qui permet de travailler suivant l’activité entre 24 et 46h par semaine les HS éventuelles n’existants que si sur l’année, la moyenne est au dessus de 35h (1573h / an)

    Les lois El Khomry/Macron on même permis de pousser cette modulation sur 3 ans, l’employé touchera une éventuelle heures sup trois ans après. Alors lorsque l’on parle coût du travail, il faut tout prendre en compte et connaitre son sujet.

    Dans un espace ou le polonais est en concurrence déloyale avec le français, on sait qui y gagnent (les patrons qui profitent de ce dumping intra communautaire) au détriment des salariés et des patrons honnêtes qui conservent les emplois en France !

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juin 16, 2020 at 5:42

      Le pire de toutes ces carabistouilles syndico-patronales auront été les 35 heures annualisées. Un grand nombre de salariés arrondissaient leurs revenus avec les heures supplémentaires quant-il fallait « pousser » le soir ou le Samedi. J’ai connu la bousculade et les roulements pour les nombreux volontaires du samedi car le travail effectué c’était du sonnant et trébuchant !
      Aprés quand la récupération des heures s’est installée, plus personne était motivé, car vous saviez qu’à la première occasion vous étiez mis au repos pour que la direction arrive en fin d’année à un solde d’heures supplémentaires le plus nul possible.
      Ce fut les 35 leurres !

      Reply
  • Ortog
    Ortog
    juin 15, 2020 at 4:33

    Pour finir, le chômage est une assurance. Si j’ai cotisé en travaillant, je me suis ouvert des droits, si je n’ai plus de droit, alors il faut arrêter de payer une cotisation… Ce serait les victimes qui seraient propulsés dans la misère… Belle société !

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    juin 15, 2020 at 8:22

    J’ai acheté « Marianne » de cette semaine.
    On trouve 4 pages sur Georges Marchais qui aurait eu 100 ans le 7 juin.
    L’article cite parfois Régis de Castelnau.
    Selon lui, à l’époque où Marchais était le dirigeant du PCF, ce parti était « un outil d’intégration à la nation de la classe ouvrière ».
    Le magazine dit que Marchais tenait parfois des discours « susceptibles de donner des frissons d’horreur à la gauche et à l’extrême-gauche de 2020 ». Et oui, ce que j’appelle la gauche calamiteuse de 2020.

    On rappelle que Marchais (qui n’était pas encore secrétaire général du PCF) dénonçait en mai 68 « une fausse révolution bourgeoise » dirigée par « l’anarchiste allemand » Cohn-Bendit. Et oui : soixante-huitards désastreux selon moi.

    En 1977, Marchais disait : « Nous voulons être maîtres chez nous…. Nous voulons l’indépendance et la souveraineté ».
    En 1981, son slogan était « produisons français ». C’était un programme protectionniste.
    Et oui, avec Marchais, le PCF était souverainiste. Donc, Michel Onfray aurait dû être moins critique récemment.
    En 1976, il lança un débat sur « la dégradation des moeurs ».

    Régis de Castelnau dit : « Le Parti avait une conscience très claire des menaces que faisaient peser ….. les grandes mutations de l’époque. La désindustrialisation, le problème de la souveraineté nationale, l’immigration massive servant de constitution d’une armée de réserve au capital ».

    L’article parle aussi de ses positions sur l’immigration. La ville bourgeoise de St Maur refusa des Maliens et les envoya à Vitry-sur-Seine. Le maire communiste, Paul Mercieca refusa leur installation sur sa commune. Dans une lettre au recteur de la mosquée de Paris, Marchais écrivait qu’il fallait arrêter l’immigration, avec beaucoup d’arguments.
    Pour la « gauche sans-frontiériste », Marchais était accusé de « racisme », d’être un « rouge-brun ». Je me souviens bien que certains de cette gauche (du style de la pitoyable gauche de 2020) assimilaient Marchais à Jacques Doriot (ex communiste devenu collaborateur pendant l’Occupation).

    L’article ne défend pas toutes les positions de Marchais mais écrit sur ces sujets : « Difficile, pourtant, de ne pas voir dans la crainte de la ghettoïsation des banlieues une alerte prémonitoire ».

    Bien sûr, après son échec de 1981, cela évolue mal.
    Le PS se convertit au libéralisme. La fierté ouvrière s’effaçait. L’idéologie de la petite bourgeoisie (on ne disait pas encore « bobo ») l’emportait. Le PCF perdait peu à peu son identité ouvrière, y compris avant le départ de Marchais (en 1994, il n’était plus secrétaire général).

    « Marianne » constate que, de nos jours, alors que le PCF s’est embourgeoisé, alors qu’on constate les conséquences de la mondialisation libérale, Georges Marchais connait un regain de popularité posthume.

    Reply
    • Gervais
      Gervais
      juin 16, 2020 at 2:24

      Oui, Pepe. Le discours à la porte de Pantin est memorable.
      Vous montrez ça, à un gauchiste, syndicaliste, endoctriné.
      Il cracherait sur le portrait de Marchais et le traitrerait des mots des années 30…

      Ce n’est pas pour rien, que certains communistes français ont ouvert les yeux, vu la manipulation et la trahison des Hommes politiques.

      Eh oui, ces partis de la gauche et de la dtoite ont été devoyé…
      J’ai pas besoin de developper.

      Reply
      • Gervais
        Gervais
        juin 16, 2020 at 2:54

        …et qu’ils ont rejoint le Rn.
        Comme les ex-communistes de l’Allemagne de l’est, qui ont rejoint l’Afd!

        Ces deux partis sont entrain de se faire attaquer.
        En Allemagne, « ils » essayent de le detruire, par des affaires.
        Comme en France, mais les affaires sortent juste avant les elections…

        En +, le financement devient tres difficile et la dette augmente.
        Une aide de la Russie…et les merdias sont tout de suite là, pour denigrer et faire de la propagande…

        Ceux, qui contrôlent les médias, contrôlent les esprits.
        Il suffit de voir, qui contrôlent ces medias et qui donnent des millions et des millions de subventions, de dons à ces medias.
        Depuis, presque 200 ans…et bien avant ça, avec les pamphlets contre les rois…

        Par contre, pour tous les autres partis mondialistes et certains Hommes politiques…pas de problème de financement, de grands reseaux mondialistes.
        Ça peut depasser largement, les budgets des campagnes electorales.

        De juteuses commissions sous la table, de puissances etrangères (Qatar,…)
        Les amis du Qatar, du….des Hommes politiques de l’Assemblée.
        Les young leaders, liés eternellement à l’Etat profond!
        Les commissions des Hommes politiques, pour avoir vendu les fleurons industriels de la France.
        Bien sûr, une miette par rapport à d’autres!

  • Pepe
    Pepe
    juin 15, 2020 at 8:54

    L’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault veut débaptiser les salles Colbert.
    Régis de Castelnau parle de « pandémie talibane ». Allusion aux talibans destructeurs, en Afghanistan, de statues de Bouddha.
    Depuis mai 2017, Ayrault a « un fromage » : une « fondation » sur la mémoire de l’esclavage.

    Il s’en prend a ce qui rappelle Colbert à l’Assemblée Nationale.
    Décidément, il « se réveille ». il constate cela en 2020 seulement alors qu’il était président du groupe PS à l’Assemblée Nationale de 1997 à 2012

    Reply
  • Anonyme
    Anonyme
    juin 16, 2020 at 2:58

    La présentatrice faisait montre d’une certaines contenance dans ses intervention jadis même si elle semble parfois totalement déconnecter de sa réalité petite bourgeoise parisienne !!
    Son impartialité se noie dés que le noir est sur la table !!!
    Elle se refuse par racialisme à se l’admettre mais Zemmour la ramène dans ses dix huit mètres.
    Elle a donc bien exploser en plein vol !!

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juin 16, 2020 at 5:48

      Entièrement d’accord avec vous, elle ne fait même plus contre-poids, elle est limite Rakaïa Diallo !

      Reply
      • Gervais
        Gervais
        juin 16, 2020 at 1:02

        Rokaya, elle, elle est arrogante et dans son regard, elle inspire à la haine.
        Christine, elle, sur certains sujets, elle est hautaine et se la joue infidigner avec des mimics.

  • Someone
    Someone
    juin 16, 2020 at 3:34

    Que devient l’argent de la drogue des banlieues ? Il part dans les beaux quartiers :

    Les Elmaleh, PME du blanchiment

    Des sacs plastiques bourrés de billets étaient remis, à Paris, aux détenteurs de comptes en Suisse. Les fonds provenaient du trafic de cannabis.

    Grâce à eux, les bénéfices des dealers tombaient dans les poches des fraudeurs fiscaux.

    Une fois Meyer aux commandes, la discrète officine familiale se transforme en PME du blanchiment de l’argent de la drogue. Elle s’appuie sur 350 trusts, constitués pour la plupart au Panama avec l’aide du cabinet Mossack-Fonseca, stakhanoviste de l’évasion fiscale comme les Panama Papers l’ont révélé en 2016. Le nouveau patron s’acoquine avec l’un de ses amis d’enfance, le sulfureux Simon Perez, 52 ans aujourd’hui. Officiellement, l’homme gère un modeste commerce de pièces automobiles à Casablanca. Officieusement, il serait l’un des principaux « saraf » du Maroc, l’un de ces banquiers occultes qui aident leurs compatriotes à exfiltrer des fonds ou, au contraire, à rapatrier des devises. Le tout sous les radars du fisc. 

    Selon les policiers de l’Office des stups et leurs collègues spécialistes de la grande délinquance financière, le quinquagénaire aurait développé, en France, un business très lucratif de compensation : « Le fric du trafic de cannabis alimentait en cash les détenteurs de comptes planqués en Suisse », expose un bon connaisseur de ce dossier baptisé « Virus ». Chaque jour, des collecteurs aux ordres de Simon Perez et d’autres « sarafs » récupèrent, à Paris, des centaines de milliers d’euros auprès de plusieurs équipes de trafiquants de drogue, puis les confient à des réseaux de blanchisseurs. Dont celui que pilote Meyer Elmaleh depuis son bureau genevois. 
    (…)

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/les-elmaleh-pme-du-blanchiment-d-argent-de-la-drogue_2035275.html

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      juin 16, 2020 at 6:04

      Tous ces gens ne vivent et prospèrent que grâce à la bonne volonté de leurs clients. Plus de clients et donc plus de trafic !
      Marchais c’était la gauche Ricard et franchouillarde qui exécrait les dealers. Depuis que des soupçons de prise de coco pèse sur notre président, toutes les hypothèses sont ouvertes sur la réelle intention de nuire à cette mafia qui n’est qu’un capitalisme sauvage à l’état brut.

      Reply
  • Pepe
    Pepe
    juin 16, 2020 at 4:30

    Ces derniers mois, en se manifestant aux côtés des frères musulmans en novembre, en approuvant les indigénistes, les racialistes actuellement, Mélenchon s’est totalement déconsidéré (1).

    Mais, déjà en 2013, j’avais montré les grosses différences entre Mélenchon et Marchais. C’était concernant la réaction hostile de Mélenchon contre les bonnets rouges en Bretagne (prédécesseurs des Gilets Jaunes).

    Voici ce que j’écrivais sur l’ancien blog (de ceux qui l’aiment).

    —————————————————————————————————–
    Mélenchon a attaqué avec la plus extrême violence la manifestation de Quimper.

    Pour le co-président du Parti de Gauche, c’est l’abomination de la désolation.
    – Des ouvriers manifestent avec des paysans, des pêcheurs et des petits et moyens PATRONS. Horreur pour JLM, devenu « ouvriériste » (avec peu d’électeurs ouvriers, contrairement au PCF des années 70) (2).
    – Il y aurait des prêtres. Horreur pour l’anticlérical Mélenchon.
    – Vive le jacobinisme de 1793 dit Mélenchon qui veut refaire la Révolution comme d’autres refont tous les jours la Résistance. Sous-entendu : attention aux Chouans !
    – Il y a des autonomistes bretons dans la manif. Et le « jacobin » Mélenchon de prendre une posture anti-autonomiste et « nationale ».

    Je constate :
    – Que la position de Mélenchon est en contradiction avec la politique du PCF sous Georges Marchais. D’ailleurs sur un site de communistes opposés à la politique de l’actuelle direction du PCF, j’ai trouvé un article intitulé « Mélenchon sème la division dans le combat populaire contre la grande bourgeoisie ».
    – Que parfois Mélenchon pratique le double langage.

    Je développe.

    – Mélenchon ne veut pas voir des ouvriers aux côtés de petits patrons.
    Or, dans les années 70, le PCF défendait le slogan « Union du Peuple de France ». Il s’agissait d’unir les ouvriers, les paysans, les artisans, les cadres, les travailleurs intellectuels, les petits et moyens PATRONS, … contre les multinationales.
    À l’heure de la mondialisation et de l’UE, ce slogan devrait avoir plus de force. Mais, ce n’est plus celui du PCF, mais de Dupont-Aignan, voire du FN !

    – Mélenchon ne veut pas voir des prêtres dans les manifs.
    Mais, il n’y a pas longtemps, l’ancien député communiste (« lynché » par son parti depuis) Maxime Gremetz se flattait de combattre des licenciements en compagnie de l’évêque de son diocèse.
    Dans les années 70, le PCF reprenait le slogan « main tendue aux chrétiens ». En 1977, dans les municipalités conquises sur la droite, il maintenait les crédits aux écoles catholiques.

    – Pour Mélenchon, les patrons, les curés, les chouans, c’est l’horreur.
    Mais, de 1979 à 1989, un député européen apparenté PCF s’appelait Emmanuel Maffre-Baugé, élu sur les listes dirigées par Marchais en 1979 et 1984.
    EMB était un viticulteur aisé de l’Hérault, il était catholique pratiquant, son père et son grand-père étaient monarchistes. Mais, il était d’accord avec le PCF contre l’évolution supra-nationale de la « construction européenne ».

    – Mélenchon prend prétexte de la présence à Quimper du maire DIVERS GAUCHE (et autonomiste) de Carhaix, Christian Troadec pour fustiger « l’autonomisme » de la manifestation.
    Étant souverainiste, je suis contre les autonomismes régionaux.
    Mais, je constate qu’aux législatives de 2012, alors qu’il pouvait se maintenir au 2e tour, Troadec s’est désisté pour le PS.
    Aux régionales de 2010, il s’était désisté pour la liste EELV.

    Le « jacobin » Mélenchon prend une posture hostile aux régionalismes et de défense de la Nation.
    Double langage !
    Contre Dupont-Aignan, parfois contre Chevènement et pour expliquer en 2009, son « oui » à Maastricht en 1992, Mélenchon a toujours argumenté ainsi : « ils sont nationalistes, moi je suis internationaliste ». Alors sa « défense » de la Nation !!!
    Le parti le plus régionaliste (pour « l’Europe des régions ») est EELV. Or, Mélenchon « fait des pieds et des mains » pour rallier les écolo-verts. Il a récupéré l’ancienne député EELV Martine Billard, devenue sa co-présidente du PG. Il cherche à récupérer Éva Joly et Noël Mamère.
    ————————————————————————————————————————

    (1) Coquerel, député LFI (ancien du parti de Besancenot), c’est « le pompon » : il trouve inadmissible qu’on dénonce certains propos antisémites tenus dans la manifestation racialiste de samedi.

    (2) Lors de la dernière élection présidentielle, on a constaté que Mélenchon était un des candidats les plus riches. Je ne lui reproche pas. Mais, comme il s’en prenait, en 2013, aux patrons de PME (« exploiteurs »), je suis convaincu qu’il est plus riche que bon nombre de ces petits patrons.

    Reply
    • monopsome
      monopsome
      juin 16, 2020 at 4:34

      la grande difference entre un George Marchais, communiste pur jus et défenseur du prolétaire francais et Merluche le Troskyste islamo collabo…

      une truelle ….

      Reply
      • Kami Eric
        Kami Eric
        juin 16, 2020 at 5:21

        François Asselineau est lui aussi un islamo-collabo.

  • 104
    104
    juin 16, 2020 at 4:57

    C’est toujours un régal d’écouter Éric Zemmour. Il est le meilleur.

    Je n’avais jamais vu Mme Kelly avant ‘’face à l’info’’. Si elle ne partage pas les avis d’Éric Zemmour, ou si elle relance les discussions en tenant quelques propos politiquement corrects, elle le fait sans arrogance et sans insister, souvent avec discrétion. Elle met systématiquement en valeur son principal éditorialiste et suite à des digressions, elle a quelquefois replacé les discussions sur l’objet du débat et fait en sorte qu’Éric Zemmour puisse continuer à développer son argumentation. Je lui reconnais intelligence et beaucoup de courage, sa situation, dans le contexte actuel, ne parait pas simple à assumer, voire plutôt risquée.

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    juin 16, 2020 at 8:35

    J’ai fait un topo sur l’affaire Floyd.
    Là, sur…

    Les chances, les heros, les saints,…de la ripoublique, des medias, des gauchistes ethnomasochistes, des associations anti-France,…mis en avant, par les elites mondialistes!

    La famille polygame Traoré…bien nourrie par la caf et la ripoublique.

    •Adama
    17 delits de vol, de trafic de drogue, viol.
    •Assa
    Appel à des manifestations interdites, diffamation.
    •Bagui
    Violences et extorsions sur des femmes.
    Detournement de fonds et escroqueries d’associations subventionnées.
    •Samba
    Violence avec arme, condamné.
    •Serene
    Outrages contre le Maire de Beaumont.
    •Yacouba
    Violences sur plusieurs personnes, dont sur un chauffeur de bus et son bus, en ayant mis le feu.
    •Youssouf
    Outrages et menaces de morts contre des policiers.

    Et d’autres delits de frères d’Adama…

    Les Traorés ne sont qu’un minuscule bout émergé, parmi les chances de l’Iceberg.

    Reply
  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    juin 16, 2020 at 9:23

    Y FO CAF ! Y FO WESTERN UNION !

    Reply
  • Kami Eric
    Kami Eric
    juin 16, 2020 at 11:28

    La victimisation des Gervaise, Momopsome, Bebe etc.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *