Face à l’info 21 Avril 2020 HD (CNews)

Face à l’info du 21 Avril 2020, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 21 Avril 2020, format vidéo.

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l'info 21/04/2020 » on Spreaker.

Téléchargement rapide


Audio

Lien Mega

Lien 1Fichier

Vidéo

Lien Mega

Lien 1Fichier

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

7 Comments

  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    avril 21, 2020 at 3:31

    Magnifique conclusion d’Eric Zemmour devant un Marc Menant trop « angélique »sur cette question.

    J’ai connu la construction des grands ensembles où j’ai vécu en banlieue parisienne. Je peux vous dire que les gens qui quittaient des taudis sans confort où l’on vivait les uns sur les autres sans commodités étaient trés heureux d’emmenager dans ces barres où il y régnait une ambiance franchouillarde bon enfant avec des gardiens assermentés qui dressaient des amendes !!!…le facteur qui montait dans les étages payer les pensions avec sa sacoche en cuir !…le vélo en bas de l’immeuble !

    J’ai connu le quartier de la Grande Borne à Grigny au tout début des années 70, mon oncle y habitait avec sa famille et c’était plutôt bien tenu avec une population classe moyenne sans histoire, il y avait même des pilotes d’avion et des cadres sup.de la fonction publiques. Aujourd’hui c’est la cour des miracles du vivre ensemble !

    Reply
  • Daniel
    Daniel
    avril 21, 2020 at 4:01

    110% d’accord avec Zemmour sur la question des habitations des grands ensembles. Mes parents sont arrivés en France aux minguettes à Venisseux et c’était très bien. Il y avait une bonne ambiance et pas de dégradations. Les maghrébins ont tout délabrés. Autant physiquement que moralement. C’est ca la vérité. Ils ont chassés les non-musulmans. Maintenant, ils se plaignent d’être « ghettoises ».
    Victimes permanentes. Supprimons la double nationalité française, le regroupement familial, fermont les mosquées salafistes. Ca sera déjà un bon début.

    Reply
  • Christian
    Christian
    avril 21, 2020 at 6:27

    Je confirme également les propos de Zemmour. Ce ne sont pas les logements qui sont invivables ; ce sont les populations étrangères – exclusivement mues par la haine de la France et des Français – qui ont rendu ces habitations invivables. Mes parents habitaient dans une tour à Marseille entre 1963 et 1975. Les lieux étaient très bien entretenus ; les locataires étaient courtois ; il y avait une grande mixité sociale : infirmières, marins au long cours, pharmaciens, cadres commerciaux, etc.. 40 ans plus tard, c’est devenu une véritable poubelle gangrenée par les dealers, les caïds et autres parasites. Et dire qu’on a claqué des milliards en pure perte pour ces fainéants, alors qu’on est infoutu de s’occuper de nos vieux et qu’on préfère les faire crever dans les EHPAD. Maudits soient les ordures qui nous gouvernent depuis 40 ans. Maudit sois-tu Chirac, sale traitre ; Maudit sois-tu Giscard, vile ordure. Vous avez transformé un pays de cocagne en vaste cloaque nauséabond.

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 22, 2020 at 3:41

    Prenez 3 minutes pour écouter un extrait sur les projets de ces élites mondialistes malthusiennes esclavagistes.
    Tout est en marche…

    https://m.youtube.com/watch?v=VSTwZAarJM4

    Reply
  • Sonja
    Sonja
    avril 22, 2020 at 8:01

    Les médecins et les politiques sont des hommes comme les autres.
    Qu’il y ait des polémiques entres scientifiques c’est fréquent et c’est souvent un problème d’égo. Cependant, le « secret professionnel » chez les médecins est un abus et ils en abusent pour cacher leurs « bourdes », ils se prennent pour des dieux. L’outrecuidance, fatuité et dédain et parfois maltraitance envers les personnels. Beaucoup sont nuls: ils appliquent sans savoirs. Ils ont pris médecine grâce; pour la plupart, à leurs parents aisés qui les ont poussé pour un « prestige social » qu’ils n’ont pas acquis.
    Où sont les patrons d’hier qui étaient déférents même avec le « petit personnel » qu’ils connaissaient par leur nom et étaient présents dès l’aurore pour s’informer de l’évolution des patients?
    Au même titre que les politiques de tous bords qui accèdent aux postes sont redevables. Ainsi, les médecins et les politiques sont majoritairement débiteurs de quelqu’un…
    Une vidéo intéressante contrant le confinement illégal en France. https://www.youtube.com/watch?v=0JV1yKKEF1s
    Bien évidemment j’approuve la narration d’Eric sur les « cités ». Il est désespérant de renoncer à notre Patrie, notre pays et d’abdiquer sans pouvoir se prononcer contre l’invasion. C’est du viol.

    Reply
  • ange
    ange
    avril 22, 2020 at 8:05

    le retour de ces hordes de touristes me file l’angoisse; BRUIT, saleté, polution, et les mistons qui braillent tout la journée o secours

    Reply
  • Fran
    Fran
    avril 23, 2020 at 5:04

    L’incompétence de l’ensemble des intervenants sur les questions scientifiques rabaisse le niveau de cette émission qui sur d’autres thèmes est bien meilleure. Il manque un intervenant moins « littéraire » .

    Que personne n’intervient suite au commentaire de Z concernant le fait qu’il n’y ai pas 200 000 morts ?
    200 000 morts étaient annoncées si on ne faisait rien. En gros, si on attendait le seuil de l’immunité collective à 60/70 %
    Alors il est bien confortable de dire que si on avait pas confiné ce serait presque pareil ou différent qu’annoncé. Peut-on le vérifier ?

    L’institut pasteur donne 6% d’infection actuellement soit 10 à 12 moins que le seuil d’immunité collective en France.
    En gros l’épidémie n’est qu’à 1/10ème de son potentiel. Qu’elle atteigne ou pas tout son potentiel dépend de ce que nous faisons.
    Nous en sommes à 20 000 morts.
    Pour connaitre une bonne approximation du nombre de mort si on faisait rien, il suffit de multiplier le nombre de mort actuel par 10 à 12 pour arriver au seuil de l’immunité collective.

    On arrive malheureusement aux chiffres évoqués entre 200 000 et 300 000.

    Enfin il faut arrêter de mélanger deux types d’analyses:

    – Ce qu’il fallait faire avant l’épidémie afin d’avoir la meilleur réponse possible – reproche sur l’anticipation.
    – Ce qu’il fallait faire durant l’épidémie compte tenu de ce qui était à disposition au début de l’épidémie – reproche sur la gestion.

    Les deux questions sont intéressantes mais différentes, on ne peut pas reprocher la gestion en incorporant les élément d’anticipation. Étant donné qu’il n’y a pas de masque, que devait-on faire ? Est une question complémentaire de: Pourquoi n’avait t’on pas de masque. Mais dire le gouvernement à tord de ne pas donner des masques à tout le monde ne me satisfait pas. La gestion se juge sur les éléments donnés; l’anticipation sur ce qu’il manque. Ce qu’il manque est une responsabilité qui dépasse largement Macron.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *