Face à l’info 28 Avril 2021 HD (CNews)

Face à l’info du 28 Avril 2021, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 28 Avril 2021, format vidéo

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l’info 28 Avril 2021 Audio » on Spreaker.

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

37 Comments

  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 1:00

    VALENCE : TROIS DÉTENUS LIBÉRÉS DE PRISON FAUTE D’ESCORTE!

    Ils devaient être transférés au tribunal pour être jugés, mais l’absence de personnel pour les escorter leur a permis d’être libéré.

    Mais Allô? Il n’y a plus assez de mots…

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 1:16

    Des mesures, des lois, la securité globale…

    Pour stopper l’immigration? stopper la construction de mosquées et fermer des mosquées islamistes?
    Pour s’occuper des racailles, des zones de non-droits, des criminels?
    Pour expulser des etrangers des prisons, des migrants clandestins?
    Pour combattre le terrorisme islamiste?

    NON

    Des mesures pour contrôler toute la population.
    Pour mettre en place, un système totalitaire à la chinoise.
    Utiliser des drones,….

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 1:43

    Excellente analyse d’Eric Zemmour à 40′
    (Vue et revue)

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 2:15

    Zemmour: « La tribune des généraux n’est pas un appel au putsch mais à la sécurité! »

    https://m.youtube.com/watch?v=voJY7-Hh3dY

    Reply
  • Helvetius
    Helvetius
    avril 28, 2021 at 2:21

    A propos d’impôts : le premier socialiste ? Christophe Colomb ! Il ne savait pas où il était ni où il allait et c’était pas avec son argent. Le premier mot prononcé par un socialiste. Ni papa ni maman mais subside. Finalement les valeurs d’un socialiste ou d’un démocrate bidon : être généreux avec l’argent des autres.

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 2:22

    Grand soutien d’Eric Zemmour…
    Estelle Red Pill…Roulez jeunesse!

    https://m.youtube.com/watch?v=xPE2s1Rbg50

    Reply
    • babelle
      babelle
      avril 28, 2021 at 5:07

      bravo a Estelle pour son soutien, Eric Zemmour dérange; baiser volé = manipulation politique, attention Mr Zemmour vos costumes sont très chics !!!!!

      Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 2:31

    Ces immigrationnistes ne savent pas comment arrêter Eric Zemmour.
    Nouvelle trouvaille…
    L’élue socialiste d’Aix-en-Provence, Gaëlle Lenfant, accuse Éric Zemmour de l’avoir embrassée de force entre 2004 et 2006 lors d’une université d’été du Parti Socialiste, à La Rochelle.

    Il n’y a pas assez de mots!

    Reply
    • Lili
      Lili
      avril 29, 2021 at 1:17

      …Cette dame a peut être pris ses désirs pour des réalités…
      Combien de fois quand j’étais jeune, j’ai été flattée par de beaux parleurs et embrassée sans l’avoir souhaité. Je n’ai jamais été traumatisée vu que j’étais suffisamment grande pour m’opposer.
      Il y a d’autres faits bien plus graves concernant certains comportements ….
      Baiser volé n’est pas viol.
      Accusation faite pour déstabiliser E.Z (Il se serait servi sans demander !?!) Oh le vilain!

      Reply
      • Anonyme
        Anonyme
        avril 29, 2021 at 5:08

        la tepu hyper fière de raccoler, une vraie gocho

  • monopsome
    monopsome
    avril 28, 2021 at 2:50

    vous avez un lien Gervais ?

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      avril 29, 2021 at 12:34

      Pas besoin de lien .. (d’ailleurs un lien vers quoi ??? une étude scientifique, une preuve ?, une photo? une vidéo? – si vous avez une preuve de vos accussations, elles seront les bienvenues) – Les gens avec un peu de cervelle ont compris… maintenant après un baiser sois disant « forcé » la parole de l’un ne vaut pas plus que la parole de l’autre…J’espere que l’enfant conçu avec ce baiser apportera la preuve par l’ADN de l’innocencence de Zorro, oups Zemmour

      Reply
      • Anonyme
        Anonyme
        avril 29, 2021 at 7:03

        « J’espere que l’enfant conçu avec ce baiser apportera la preuve par l’ADN de l’innocence de Zorro, oups Zemmour »
        HA HA HA EXCELLENT !

        Kami

  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 3:02

    Toute la presse mainstream s’est engouffrée…
    Voir l’article de la Depêche.

    En video une explication…

    https://m.youtube.com/watch?v=OPbCo_5WYM0

    Reply
    • monopsome
      monopsome
      avril 28, 2021 at 4:29

      Elle à la tronche d’Amélie Nothomb..
      la dictature du boudin et 15 ans après..

      Rien d’étonnant.

      Reply
      • Anonyme
        Anonyme
        avril 29, 2021 at 5:11

        qui ça la gonzesse slave que t’as récupéré
        après une partouze du Sofitel ?

      • Anonyme
        Anonyme
        avril 29, 2021 at 6:14

        HA HA HA

        Kami

  • Gervais
    Gervais
    avril 28, 2021 at 3:14

    Demain matin 8:30
    Marion Marechal…sur Bfm

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    avril 28, 2021 at 5:41

    Concernant les mutins du (de la ?) (1) Bounty en 1789.

    Peu après sa sortie,en 1962-1963, j’avais vu le film « les révoltés du Bounty » avec Marlon Brando (Fletcher Christian) et Trevor Howard (William Bligh).

    Plus tard, j’avais aussi vu un film de 1935 avec Clark Gable (Fletcher Christian) et Charles Laughton (William Bligh).

    (1) Masculin ? Féminin ? Comme c’était un navire anglais, je pense que le genre était le neutre.

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    avril 28, 2021 at 5:49

    Emission d’Europe 1 « au coeur de l’histoire » présentée par Franck Ferrand.
    Le 9 août 2012, c’était sur les révoltés du Bounty :

    https://www.youtube.com/watch?v=kCMzQ9qgDBg

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    avril 28, 2021 at 7:43

    Ce mercredi soir, j’ai suivi une petite partie d’un débat sur CNews.
    Il y avait la calamiteuse Valérie Lecasble, une amie du désastreux François Hollande.
    Sous la présidence de ce catastrophique, elle avait été un temps porte-parole du ministère de la défense nationale.

    Concernant les militaires qui ont signé la tribune, elle est pour des sanctions ultra-sévères.
    Ferait-elle du zèle par rapport à Mélenchon ?

    Concernant les vaccins, pour elle, les gens qui n’ont pas pu se faire vacciner sont coupables.
    La mauvaise organisation ? Elle ne veut pas en entendre parler.

    Personnellement, j’aurais dû m’inscrire sur le site « doctolib » dans le lieu près de chez moi où on vaccine avec Pfizer ou le Moderna.
    Mais, j’avais un message me disant qu’on ne prenait pas de rendez-vous mais qu’il allait y avoir « d’autres créneaux ».
    J’ai lu cela il y a 3 semaines.
    Finalement, je me suis inscrit chez mon médecin traitant. Il m’a donné rendez-vous au début de la semaine passée. J’ai été vacciné (1ere dose) avec l’Astrazeneca (pas d’ennui ensuite).

    Entre 13 heures et 14 heures, sur RTL (« les auditeurs ont la parole », avec Pascal Praud), quelqu’un d’Evreux a dit que, sur le site « doctolib », on trouve le même message que celui que j’ai lu pour mon secteur il y a 3 semaines.
    Et Valérie Lecasble trouve qu’il n’y a pas de mauvaise organisation ?
    Et oui, pour ces lèche-cul des élites, tout est de la faute du peuple.

    Reply
  • Anonyme
    Anonyme
    avril 28, 2021 at 8:26

    je trouve insupportable la façon dont Christine Kelly répond à Marc Menant lorsqu’il dit des vérités profondes qui ne sont pas dans la façon de penser de Christine Kelly : elle n’a pas compris que la société ne sera plus jamais comme elle était,, qu’on ne reviendra pas en arrière,alors quand elle entend Marc parler d’une société autre que la société moribonde à laquelle elle s’accroche, sa structure mentale pète les plombs et elle interrompt Marc violemment ; c’est ce qu’on rencontre très souvent en cette période de transformation…

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    avril 28, 2021 at 8:34

    J’habite dans un département rural.
    L’insécurité touche peut-être moins ce secteur que les banlieues.
    Toutefois, ces dernières semaines, mon département est aussi touché avec des incendies de voitures ou de locaux.
    Donc, les constats faits par les militaires qui ont signé la tribune se confirment y compris en milieu rural (ou de petites villes).

    Mais, ça, Mme Parly, Mme Schiappa; Mme Pannier-Runacher, M. Castex ne veulent pas le voir. Pour eux, le seul danger serait un état d’esprit « putschiste » de ces militaires. Bref, pour ces politicards (1), « le fascisme est à nos portes ».

    Le sieur Mélenchon veut des sanctions très virulentes.
    – Mélenchon est un politicard. Son idole, c’est Mitterrand. Lui qui colle à l’extrême-gauche n’admet pas qu’on critique le virage libéral au bénéfice de la finance de Mitterrand en 1983.
    Depuis qu’il a quitté le PS, en 2008, Mélenchon dit un jour quelque chose et le lendemain son contraire (2).
    Jusqu’en 2019, contrairement au NPA ou aux Insoumis comme Clémentine Autain, Danièle Obono ou Eric Coquerel, il ne semblait pas être islamo-gauchiste.
    Mais, comme il s’est aperçu que les ouvriers ne votent pas plus pour lui que la moyenne, mais que les musulmans l’avaient mis en tête la dernière fois, il s’est rallié à l’islamo-gauchisme. C’est bien une mentalité de politicard.

    – Mais, dans sa réaction virulente contre les militaires, autre chose « se réveille » chez Mélenchon : le trotskisme de sa jeunesse.
    Car, si Trotski fut chassé d’URSS en 1929 par Staline (puis assassiné sur ordre de ce dernier à Mexico en 1940), il avait sévi dans les débuts de la révolution bolchevique.
    En août 2019, pour le 79e anniversaire de l’assassinat de Trotski, Edwy Plenel avait écrit un tweet faisant son éloge. Dans « Marianne », Jack Dion (ancien membre du PCF) avait critiqué ce tweet. Il rappelait que Trotski avait été un tueur entre 1917 et 1922 environ.
    Dion écrivait : « Staline était un Trotski qui avait réussi (ou l’inverse) ».

    (1) Héritiers d’autres politicards désastreux (de gauche et de droite) qui, depuis 35 ans, enfoncent la France.

    (2) Notons par exemple qu’en 2012, au moment de l’affaire Merah, Mélenchon avait osé dire : « ne politisons pas cet idiot ». Il appelait « idiot » un assassin d’enfants.

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      avril 28, 2021 at 8:47

      Concernant Trotski, en 2017, sur RTL, Eric Zemmour avait fait allusion aux candidats trotskistes et à Léon Trotski.
      Dans une rubrique suivante, j’avais écrit un commentaire (sur le blog de ceux qui l’aiment)..
      ———————————————————————————-
      Je n’ai jamais été trotskiste.
      Mais, quand j’avais 17 ou 18 ans, j’avais acheté un livre de Trotski intitulé « Leur morale et la nôtre ».
      Fuyant les tueurs que Staline lançait à ses trousses, il s’était réfugié au Mexique.
      Il terminait son livre par la note « Coyoacan, 9 juin 1939 ». Un an plus tard (août 1940), l’espagnol Ramón Mercader, au service de Staline, l’assassinait.

      Dans ce livre Trotski attaquait les procès staliniens de l’époque.
      Mais, il répondait aussi à certains de ses anciens partisans (1) qui constataient que le stalinisme n’était que la suite logique de la politique de Lénine et Trotski au début de la Révolution.

      Ils constataient qu’à cette époque-là, Trotski avait pris en otage (et souvent exécuté) les familles de gens qu’il estimait hostiles à la Révolution.
      Ils parlaient aussi de la féroce répression de la révolte des marins de Kronstadt (1921) et d’autres massacres ordonnés par Lénine et/ou Trotski (2).

      Trotski ne démentait pas. Il reconnaissait avoir été un tueur.
      Comment se justifiait-il ?
      Pour lui Staline liquidait la Révolution (« le thermidor » de Staline) alors que lui, 2 décennies plus tôt, agissait ainsi pour faire triompher la Révolution.
      Autrement dit : puisque sa cause était « bonne », TOUS les moyens étaient bons, même les pires, pour la faire triompher. Bref : la fin justifiait les moyens, TOUS les moyens.

      (1) Comme le français Boris Souvarine ou l’américain Max Eastmann.

      (2) Quand les bolcheviks prirent le pouvoir le 7 novembre 1917, les marins de Kronstadt furent leur meilleurs soutiens militaires.
      Mais, en 1921, les mêmes marins se révoltèrent contre le pouvoir bolchevik.
      La répression des marins de Kronstadt fut menée par Trotski et le futur maréchal Toukhatchevski. Plus tard, les deux furent des victimes de Staline.

      Reply
  • Quarteron
    Quarteron
    avril 28, 2021 at 8:59

    Riedmatten est horripilant.
    LECHE-CUL du locataire de l’elysee
    et de tous ses pleutre.
    Votre heure viendra…

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      avril 28, 2021 at 11:22

      Comme d’hab. formidable E.Z., mais je n’ai pas compris pq il n’as pas « bondi sur sa chaise » concernant les 21 % .. si j’ai bien compris, les 21 % n’est pas le tarif pour TT les pays, c’est un tarif minimum…. donc si certains pays sont et/ou restent à 30 ou 35 %, ( comme en france, il faut bien sûr « nourrir les parasiites »…) il y aura encore des « semis-paradis » fiscaux, moins intéressants, certes, mais plus intéressants quand même que de rester ici…

      Reply
  • Bidule
    Bidule
    avril 29, 2021 at 2:59

    Sur cette affaire des généraux, on voit que le sieur Macron a lâché ses pit bulls pour détruire tout ce qui peut se mettre en travers de sa route.

    Le procédé est violent et me fait penser à la horde qui a abattu le candidat Fillon.

    Traiter les militaires de putschistes via le moulin à parole de madame Chiappa et des autres larbins du gouvernement montre une servilité malsaine et une forme de dictature.

    Castex récite le texte qui lui est dicté, niant la relation immigration-délinquance-terrorisme pendant que la racaille le nargue sur tout le territoire.

    Il n’y a pas besoin de beaucoup d’arguments pour comprendre que l’équipe au pouvoir ne pense qu’à y rester et n’hésite pas une seconde à écraser l’un ou l’autre. L’hypocrisie, la trahison et le mensonge sont et resteront la signature des faux-culs professionnels qui nous gouvernent.

    Mais il ne suffit pas de dire ou de constater, il faut aller voter, se déplacer et faire son devoir de citoyen pour le meilleur ou pour le pire mais il faut le faire.

    Celles ou ceux qui ne votent pas font cadeau de deux voix à l’adversaire, quel que soit le vote (il faut deux voix pour en battre une).

    Et dans la situation actuelle, si l’on veut retrouver notre France, il faut aussi être un citoyen et militer pour éviter l’abstention car les minorités qui savent mobiliser leurs troupes ou leurs familles peuvent élargir leurs emprises.

    Il va devenir difficile de s’exprimer, même ici, car les nouveaux texte proposés par le gouvernement vont permettre à ce dernier de repérer, outre les terroristes en herbe, mais aussi celles ou ceux qui s’expriment trop ouvertement… donc ce sera mon dernier message « polémique ».

    pour terminer un peu d’humour (et du « en même temps ») avec le « visionnaire » Fellag (pour ceux qui ne le connaissent pas)
    https://www.youtube.com/watch?v=0tZUYttO10k

    Reply
  • Anonyme
    Anonyme
    avril 29, 2021 at 3:59

    Pas claire sa démonstration sur l’impossibilité de l’élection de Le pen. Je dis pas fausse, je dispas claire..

    Reply
  • Gervais
    Gervais
    avril 29, 2021 at 4:59

    Avec la vaccination, le genocide est…en marche.

    Il y aura des pertes à la rentrée, dans 5 ans.
    (Les animaux utilisés, comme cobayes pour ces virus, sont tous morts.
    Il faut ecouter l’ancien President de Pfizer…
    Tout est dit…
    Une experimentation à grande echelle, où l’Homme est le cobaye et la victime).

    Mis sur le virus, les variants et non sur les effets des vaccins.

    Pour chaque acte, le medecin reçoit par vaccination 9,60 € + 5,40 € de prime + 25€ la consultation.
    La vie n’a pas de prix,…pardon la mort.
    Ces pourritures de neo-malthusiens eugenistes…

    Reply
  • monopsome
    monopsome
    avril 29, 2021 at 8:15

    les déconstructeurs sont à l’oeuvre, cet après midi, notre illuminé Joffrin et l’ancien patron du gign approuvent les sanctions contre les factieux

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      avril 29, 2021 at 12:08

      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.
      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.
      On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

      Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

      Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

      Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.

      S ‘il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!

      Ave atque vale

      Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Legio (?) Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

      Reply
  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    avril 29, 2021 at 12:11

    Désolé j’ai un souci dans l’envoi des commentaires. Je tape à l’aveugle. Je n’ai plus la fenêtre en visuel. SOS dissident !

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      avril 29, 2021 at 4:45

      Marcus Flavinius a raison mais si il fusse sénateur de Rome peut-être que lui aussi aurait fait dans ce qu’il dénonce ici dans cette lettre…

      Kami

      Reply
  • Anonyme
    Anonyme
    avril 29, 2021 at 4:08

    ecris un bouquin , car franchement on s’en bat les couilles de ton discours

    Reply
    • Jacques-Aubin
      Jacques-Aubin
      avril 29, 2021 at 4:49

      DTC lebouquin pleutre anonyme

      Reply
      • Anonyme
        Anonyme
        avril 30, 2021 at 8:25

        Bien dit, Jacques !

        Kami

  • Anonyme
    Anonyme
    avril 30, 2021 at 3:02

    bien dit kami !
    ridicules les DEUX !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *