Face à l’info 6 Mai 2020 HD (CNews)

Face à l’info du 6 Mai 2020, en HD. Avec Eric Zemmour et Christine Kelly.

Le direct


La diffusion en direct est maintenant terminée.

Vidéo


Face à l’info 6 Mai 2020, format vidéo.

Audio


Format audio.

Listen to « Face à l'info 06/05/2020 » on Spreaker.

Téléchargement rapide


Audio

Lien Mega

Lien 1Fichier

Vidéo

Lien Mega

Lien 1Fichier

Abonnement par email


Soutien Paypal

Cliquez sur « Faire un don » si vous souhaitez soutenir financièrement le blog.

Contact

Pour toute question ou tout commentaire, veuillez nous contacter par email à l’adresse suivante : dissidentofficiel@ericzemmour.org

22 Comments

  • Jacques Paraskevas
    Jacques Paraskevas
    mai 6, 2020 at 1:21

    Qu’attendez vous pour inclure la France dans l’Europe ? C’est énervant à la fin !

    Reply
    • katarina
      katarina
      mai 7, 2020 at 3:20

      l’Europe c’est géographique, dans l’Europe il y a une grande partie de la Russie, vous comprenez maintenant que c’est que géographique, et l’UE n’est qu’une entité bureaucratique non élue, le peuple européen n’existe pas, mais il y a des pays dans l’Europe, avec des langues différentes, la langue européenne n’existe pas, mais il y a une langue française, italienne, allemande, espagnole!

      Reply
    • katarina
      katarina
      mai 7, 2020 at 3:29

      vous connaissez l’étude allemande sur la monnaie l’euro? https://francais.rt.com/economie/59553-20-ans-euro-aurait-appauvri-chaque-francais-56000-euros-selon-etude-allemande

      Reply
  • Grenier
    Grenier
    mai 7, 2020 at 2:22

    Décevant votre attaque contre les baby-boomers, présentés tous comme des nuisibles …
    Les meneurs de mai 68 ok, mais tous les baby-bommers n’en faisaient pas partie. Loin de là.
    Les causes du déclin sont ceux qui ont voté à partir de 1981. Tiens ! c’est votre génération Mr Zemmour !

    Reply
    • LagardeEtMichardMaTuer
      LagardeEtMichardMaTuer
      mai 7, 2020 at 5:14

      Toute généralisation est nécessairement imparfaite. Et vous avez raison, les responsabilités sont bien partagées.

      Cependant, comme le montre Christophe Guilluy dans ‘La France Périphérique’, la démographie électorale des présidentielles indique effectivement que les aînés sont en général plus favorable aux parties dit « de gouvernement ».

      https://93.174.95.29/main/074CDBB1A29C5E86DA175D6E6F6C74B3

      Reply
      • Jacques-Aubin
        Jacques-Aubin
        mai 7, 2020 at 10:37

        À la dernière présidentielle, les retraités ont voté massivement pour Macron qui personnifie la continuité de leur train de vie, du moins le pensaient-ils. Ils s’accrochent à l’euro comme des chinois (coquillages) à un rocher !
        Peu leur importe l’avenir de leur Patrie, leur drapeau c’est l’UE, de leurs enfants, de leurs petits enfants…c’est une tribu d’enfants gâtés par la rente des 30 glorieuses qui leur permet à un grand nombre de jouir de bonnes retraites…la silver economy dans toute sa splendeur. Aucune autre génération en France n’aura eu autant de fées autour du berceau que celle ci.

  • Anonyme
    Anonyme
    mai 7, 2020 at 5:23

    Merci DissidentBainville pour vos infatigables efforts de diffusion.

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    mai 7, 2020 at 7:32

    Je suis un baby-boomer.
    Je suis né en 1948.
    Il est vrai que lorsque je suis entré au CP (1954), nous étions plus nombreux que les précédents. Ce fut aussi le cas de ceux qui étaient nés après.
    En 6e (1959) nous étions plus nombreux aussi. Notons que, dans ce cas, les élèves entraient de plus en plus en 6e (et non dans les classes de fin d’étude qui existaient encore et qui furent supprimées en 1966 avec la réforme Fouchet). Il est vrai aussi que la dernière année de l’examen généralisé pour entrer en 6e était en 1956.

    Les baby-boomers étaient-ils soixante-huitards ?
    Beaucoup, certainement.
    Constatons que les principaux dirigeants soixante-huitards n’étaient pas baby-boomers (= nés après la Guerre).
    Cohn-Bendit est né en avril 1945. Geismar est né en 1939. Sauvageot était né en 1943. Ajoutons Krivine, né en 1941. Etc…

    En ce qui me concerne, je finissais mon séjour à l’Ecole Normale d’Instituteurs de mon département. J’étais membre du PCF et j’étais sur la ligne de l’article de Georges Marchais (1) dans « l’Humanité » du 3 mai 1968 contre ces « révolutionnaires » : « De faux révolutionnaires à démasquer ».

    Concernant les « anti-racistes » (2), je constate qu’Harlem Désir (né en 1959) n’est plus un baby-boomer. Les parrains de cette association étaient : BHL , certes baby-boomer, né en 1948, mais aussi Pierre Bergé (qui était né en 1930).
    Les néo-féministes sont rarement, de nos jours, des baby-boomers : Caroline de Haas est née en 1980.

    Allez, notre génération risquait d’être touchée par l’épidémie actuelle (cf décès de Patrick Devedjian et Henri Weber). Mais, bien qu’on ait moins d’années devant nous que derrière, il reste des ainés.
    – Des acteurs de « Paris brûle-t-il » : Delon (1935), Belmondo (1933), Piccoli (1925), etc… Quant à Kirk Douglas (qui jouait le rôle du général Patton), il était né en 1916 et est décédé en février 2020.
    – Au moins une actrice des « Fantômas » (d’André Hunebelle) : Mylène Demongeot qui est une rescapée de l’épidémie actuelle.
    – Des actrices de « Zorro » (de Walt Disney, avec Guy Williams, décédé lui en 1989 à 65 ans) : la marchande de « tamales » a 81 ans, celle qui jouait Anna-Maria Verdugo (dont Zorro était amoureux) aura 86 ans en juillet.
    – Quant à Olivia de Havilland (lady Marianne dans « Robin des Bois » de 1938), elle aura 104 ans en juillet (3).

    (1) En 1968, Marchais était secrétaire à l’organisation du PCF. Le secrétaire général était Waldeck Rochet.

    (2) Moi, je suis non raciste. L’anti-racisme (style SOS-racisme) est une idéologie perverse. D’ailleurs, de nos jours, des femmes d’origine maghrébine (Rachida Dati, Zohra Bitan et d’autres) disent que cette idéologie les a « communautarisées ».

    (3) Notons, toutefois, que celui qui jouait Robin des Bois (de Michael Curtiz), Errol Flynn, est mort en 1959, à 50 ans.

    Reply
  • LagardeEtMichardMaTuer
    LagardeEtMichardMaTuer
    mai 7, 2020 at 7:37

    Kirk Douglas a interprété Patton? Je croyais que c’était George C. Scott…

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      mai 7, 2020 at 1:47

      Je viens de vérifier sur Wikipedia.
      Scott aurait joué le rôle de Patton dans le film « Patton », réalisé par Schaffner.
      En revanche, dans « Paris brûle-t-il ? », réalisé par René Clément, Patton aurait été joué par Kirk Douglas.

      Notons qu’Alain Delon était Jacques Chaban-Delmas.
      Jean-Paul Belmondo était Yvon Morandat.
      Bruno Cremer était le communiste Rol-Tanguy, chef des FFI de Paris et sa région.
      Michel Piccoli était Edgar Pisani.
      Gert Fröbe était le général Von Choltitz.

      Notons que Gert Fröbe avait aussi joué dans un film plus comique : « 100 mille dollars au soleil ». C’était avec des dialogues d’Audiard, avec comme acteurs Lino Ventura, Bernard Blier, JP Belmondo, Andrea Parisy, …
      Dans une chronique sur RTL, concernant les relations entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, Eric Zemmour avait, un jour, cité une réplique qu’Audiard fit dire à Belmondo : « Quand les gens de 130 kilos parlent à ceux de 60 kilos, ces derniers ont tendance à les écouter ».

      Reply
      • LagardeEtMichardMaTuer
        LagardeEtMichardMaTuer
        mai 7, 2020 at 5:04

        Merci pour cette recommandation.
        La bande annonce de « Paris brûle-t-il? » me donne envie de le voir… …et de faire un dérapage en Traction Avant.

  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    mai 7, 2020 at 10:11

    Les gros, les vieux, les moches, les sourds, les aveugles, les borgnes, les bigles, les muets, les bègues, les manchots, les boiteux, les culs de jatte, les estropiés, les mongoliens, les concierges, les balayeurs, les filles-mères, les clochards, les ivrognes, les romanichels, les rastaquouères, les patriotes…rien que des mots de la langue française !

    Il ne faut stigmatiser personne, souffle l’oreillette du correcteur automatique de la pensée à Christine Kelly…

    Encore cent ans de journalisme et tous les mots seront nauséabonds ! . ( Nietzsche)

    Reply
  • Pepe
    Pepe
    mai 7, 2020 at 2:42

    Sur les questions économiques, Zemmour rappelle que l’Allemagne craint l’inflation. Et c’est pourquoi le rôle de la BCE est quasiment limité au combat contre celle-ci.
    Quand Jean-Claude Trichet présidait la BCE, il appliquait totalement cette consigne, ce qui conduisit après la crise de 2008 à une politique déflationniste. En revanche, son successeur Mario Draghi était plus habile comme le signale Zemmour. Il s’arrangeait pour que l’euro ne soit pas toujours l’euro fort.

    Zemmour a parlé de l’inflation énorme de 1923 en Allemagne.
    Mais, comme il a une véritable culture historique, il n’a pas dit ce que nos médias et bon nombre de nos politiques nous serinaient il y a 10 ans environ. Ils disaient que l’inflation était responsable de l’arrivée des nazis au pouvoir.

    Je ne suis pas bon en économie, mais je me débrouille en histoire et je connais assez celle de la république de Weimar (1).
    Un jour, l’économiste Jacques Sapir dit : « Ce n’est pas l’inflation qui a amené Hitler au pouvoir, c’est la déflation du chancelier Brüning ».

    Constatons que l’inflation, certes désastreuse, datait de 1923. Brüning, avec sa politique déflationniste, fut chancelier de 1930 à 1932.
    Hitler devint chancelier le 30 janvier 1933 (2).

    (1) On appelle république de Weimar le régime allemand entre la chute de l’Empire (novembre 1918) et la dictature hitlérienne (printemps 1933).
    En effet, comme à Berlin, la situation était révolutionnaire, l’Assemblée Constituante élue en janvier 1919 se réunit à Weimar.

    (2) En fait, la dictature nazie ne commence pas ce 30 janvier. Après les élections du 5 mars 1933, les nazis n’ont pas encore la majorité, mais comme les communistes sont accusés d’avoir incendié le Reichstag (27 février 1933), les députés KPD (communistes) sont déchus et les nazis ont ainsi la majorité. Puis, au printemps, Hitler obtient les pleins pouvoirs qui nécessitent une majorité des 2/3.

    Je ne me souviens pas si, sur le « blog de ceux qui l’aiment (Zemmour) », j’ai laissé des commentaires sur cette période. Mais, j’en ai mis sur un autre blog :
    https://www.vududroit.com/2018/08/lete-meurtrier-demmanuel-macron/#comment-3363

    Et ici, 3 commentaires qui se suivent :
    https://www.vududroit.com/2020/02/rubrique-bouquins-les-champs-de-la-shoah/#comment-8512

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      mai 7, 2020 at 5:05

      N’importe qui avec de l’épargne craint l’inflation, non?

      Reply
      • Pepe
        Pepe
        mai 7, 2020 at 7:16

        Comme je l’ai écrit dans un commentaire (cf un lien), l’inflation désastreuse de 1923 en Allemagne fut « réglée » par une banqueroute. Les épargnants furent ruinés. Une forte inflation est désastreuse pour les économies.
        Quoique, comme j’ai entendu le dire parfois par Zemmour, les inflations des années 70 en France (entre 10% et 15% par an) avaient favorisé les jeunes couples qui voulaient faire construire.
        Mais, il ne faut pas que cette inflation s’emballe.

        Ceci étant, la déflation peut maintenir une monnaie, mais elle est souvent mauvaise pour l’économie.
        En période de déflation, le chômage augmente souvent.
        Ce fut le cas avec les déflations de Laval (1) quand il était chef du gouvernement en 1931 et 1935 et surtout la déflation de Brüning en Allemagne entre 1930 et 1932.

        (1) On connait surtout Laval comme chef du gouvernement de Vichy en 1940 et surtout de 1942 à 1944. Mais, il fut aussi un politique de la IIIe République.

  • Albert
    Albert
    mai 8, 2020 at 4:06

    Les 45 mn avec Macron ont l’air d’avoir converti Zemmour aux méthodes de communication au Sibethisme macronilliste. Il a été absolument soporifique cette semaine, il n’a fait que raconter des banalités et rabâcher les mêmes blablas sur tous les sujets. Qui d’ailleurs tournaient essentiellement autour du coronavirus et les mesures de confinement et déconfinement. Si le nouveau but de l’émission est de remplacer la rubrique de Salomon, on s’en passera!

    Reply
    • Anonyme
      Anonyme
      mai 8, 2020 at 6:06

      J’ai trouvé l’analyse sur les décisions de la cour constitutionnelle allemande très instructive.
      Peut être que vous étiez déjà incollable sur la Bundestag et l’ère Draghi de la BCE…

      > Sibethisme macroniliste

      Là je crois que vous inventez.

      Reply
  • Mitsou19
    Mitsou19
    mai 9, 2020 at 4:21

    J’avais un peu d’estime pour le bon sens dont faisait parfois preuve E. Zemmour. Le dégout qu’il m’a inspiré par ses remarques lamentables sur les « gros » et les boomers, présentés comme responsables de la crise causée par le covid a tout balayé, définitivement.
    Pas un mot de compassion pour les victimes, pas le moindre respect des morts et du deuil des familles…Pauvre France! Dans laquelle des gens peuvent encore écouter de telles monstruosités sans exprimer leur révolte. En tout cas, rappelons que c’est un boomer qui, à Marseille, en dépit de l’obstruction systématique des autorités, a sauvé des vies et donné une image de la médecine, et, au-delà, de l’humanité, un peu digne de respect. Quant à M. Zemmour, il s’est placé lui-même bien en-dessous du macronisme, ce qui n’est pas peu dire…

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      mai 9, 2020 at 7:40

      J’ai l’impression que lorsqu’Eric Zemmour parlait du « boomer de Marseille » (autrement dit : Didier Raoult), il n’était pas très agressif contre lui.

      Moi qui suis baby-boomer, j’ai apporté des précisions dans un commentaire, mais je ne me sens pas injurié par ce qu’a dit Zemmour.

      Reply
  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    mai 9, 2020 at 7:06

    Bonjour Mitsou19,

    Justement, c’est le bon sens qui parle sans langue de bois, le coup d’œil visionnaire sur la situation et l’annonce prophétique de ce qu’il ressent et que cachent tous ceux qui sont dans la mangeoire depuis des décennies…Zemmour sent le vent comme aucun et regarde déjà l’après coronacircus.
    Posez vous les bonnes questions devant le danger que va représenter la submersion migratoire et qui des notres seront en première lignes physiquement…les plus aptes à combattre, les mieux portants …exit les gros ! Oh pardon je voulais dire les personnes en surcharge pondérale….Exit les babyboomers de la silver economy aussi, beaucoup trop vieux pour monter à l’assaut !
    Alors les monstruosités de Zemmour quand arrivera ce qui inéluctablement est obligé d’éclater vous paraîtront de la roupie de sansonnet.
    Sinon vous ne m’empêcherez pas de penser que c’est le socle électoral des babyboomers allié aux fraichement naturalisés et la masse des descendants d’immigrés extra-européens qui empêche toute bascule dans le camp national et assure la rente des partis du « vivrensemble ».

    Reply
    • Pepe
      Pepe
      mai 9, 2020 at 7:50

      Moi, je suis de parents espagnols.
      Pourtant, j’ai voté « non » aux 3 référendums sur des questions européennes :
      – En 1972 contre l’entrée de la Grande-Bretagne (et de 3 autres pays) dans la CEE.
      – En 1992 contre le traité de Maastricht.
      – En 2005 contre la constitution européenne.

      Je suis de parents espagnols, mais je suis souverainiste.

      Je note qu’en 2017, Mélenchon a mené une campagne relativement souverainiste. Ce n’était pas son habitude puisqu’en 1992, il avait soutenu le traité de Maastricht et, pendant pas mal d’années, il se déclarait internationaliste.

      Dans sa campagne de 2017, quel conseiller souverainiste l’avait influencé ?
      C’était Djordje Kuzmanovic (d’origine serbe).
      Il a d’ailleurs quitté la France Insoumise quand il a constaté que le souverainisme était bradé dans ce mouvement.

      Reply
  • Jacques-Aubin
    Jacques-Aubin
    mai 10, 2020 at 3:26

    Fuerte abrazo Pepe,

    Comme vous j’ai des origines espagnoles, mes arrières grands-parents sont arrivés en Algérie,fraîchement conquise par les français, par les bateaux de la marine française qui emportaient les « braseros » d’Almeria, miséreux, pour peupler et mettre en valeur ce nouvel Eldorado. Les français rechignant à quitter leur beau pays pour d’autres cieux, je les comprend.
    Mes ancêtres ont ainsi côtoyé les alsaciens-lorrains et les déportés de la Commune, puis sont arrivés d’autres communautés de
    France et d’Europe. Je suis le fruit de ce mélange.
    Devenus français, mes grands-pères, ont participé à la grande guerre en France dans l’armée d’Afrique puis tous les hommes de ma famille en 40 comme engagés volontaires dans cette même armée d’Afrique. Certains y ont laissé la vie comme à Monte Cassino ou en Alsace, d’autres comme un oncle, engagé à 17ans ( il a triché sur son âge) dans dans la IIéme DB de Leclerc, revenu en héros.
    Tout çà pour vous dire, mon intransigeance dans mes commentaires, au sujet des nouveaux français « de papiers » et même les « de souche » qui ne se rendent même pas compte de ce qu’est la France, ce que nous lui devons tous, ceux qu’elle nous a donné.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *